Commission Von der Leyen. Donnez-nous des noms rapidement. Nous ferons le job (Sassoli)

(B2 au Justus Lipsius) Pour le nouveau président du Parlement européen, l’Italien David Sassoli, c’était jeudi (17 octobre), son premier rencontre au sommet avec les leaders des États membres. Devant la presse, il a tenu à défendre le travail mené par les eurodéputés qui ont rejeté successivement trois candidats commissaires, notamment Sylvie Goulard

David Sassoli face à la presse au sommet européen (crédit : Conseil de l’UE)

Un Parlement qui fait son job 

« C’est un parlement exigeant qui fait valoir ses prérogatives (…), et il a pris l’exercice au sérieux. La procédure a été respectée. »

Un Parlement très différent du passé 

« Notre Parlement est très différent du passé. C’est le résultat du verdict des urnes. On a observé que les sensibilités europhiles emportaient la mise, mais on n’a pas de groupe plus lourd que les autres autres, pourtant on a besoin de convergences pour une législature très politique. Il devra y avoir beaucoup de dialogue et de polémique entre les groupes pour que cela puisse se refléter. »

Pour travailler : une convergence des idées

« Nous avons besoin d’un dialogue entre les forces en présence européennes et qui ont une aspiration européenne. C’est cela la nouvelle donne. Nous avons des groupes qui ont besoin les uns des autres. Nous devons dialoguer […] pour avoir des convergences entre les idées. »

Un calendrier qui dépend des États membres

« Je ne sais pas quand la nouvelle Commission entrera en fonction. Mais il nous faut d’abord recevoir les trois noms. Et, cela, dans les quatre ou cinq semaines, si on veut respecter l’échéance de décembre, [avec] un vote à la plénière de novembre. Le Parlement n’a pas arrêté de se retrousser les manches. Il l’a fait de façon très minutieuse. Nous avons pris notre rôle au sérieux. »

Un rôle à prendre en exemple 

« Les commissaires européens seront dotés de compétences très larges. Il est donc normal pour le Parlement de les vérifier en amont. Ce serait mieux si c’était comme cela aussi au niveau national. Les parlements nationaux devraient prendre exemple sur le Parlement européen. »

(Aurélie Pugnet)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.