Mieux communiquer, nécessité primaire pour la justice palestinienne

(B2) La mission de soutien aux forces de police et à la justice palestinienne de l’UE aide les autorités judiciaires palestiniennes à mieux communiquer

(crédit: EUPOL COPPS)

C’est un travail de quatre mois qui vient à peine de se clôturer. Dix participants palestiniens représentant les trois principales autorités judiciaires, le Haut conseil judiciaire, le ministère de la Justice et le bureau du Procureur général, ont été formés en communication. Chacune des trois institutions a ainsi développé, avec le soutien d’une consultante finnoise recrutée par la mission européenne de formation de la police (EUPOL Copps), sa propre stratégie de communication.

L’angle choisi : l’approche citoyenne (« citizen first ») dans le but d’améliorer l’accès à la justice et de simplifier l’accès à l’information pour les citoyens palestiniens. Second objectif : harmoniser la comm’ dans le secteur de la justice afin que les trois institutions communiquent de manière coordonnée.

L’exercice pratique a été la mise au point de deux brochures informatives. La première brochure concerne les certificats de non-condamnation, nécessaires à l’engagement dans le secteur public palestinien, ou bien pour l’obtention de visas et d’autres documents administratifs. La seconde brochure traite de la légalisation des documents. La mission s’est chargée de fournir 1000 copies de chaque brochure au ministère.

(MHA)