La France crée un grand commandement de l’espace

(B2) Lors des cérémonies du 14 juillet, le président français Emmanuel Macron a annoncé une nouveauté en matière organisationnelle : la création d’un grand commandement de l’espace. Ce dès septembre. L’espace ne sera pas une arme autonome. Ce sera l’armée de l’air qui endossera « à terme » cette responsabilité, devenant « alors « l’armée de l’air et de l’espace » (1)

Protéger les satellites y compris de manière active

Le président endosse ainsi « la nouvelle doctrine spatiale militaire » présentée par sa ministre Florence Parly quelques semaines plus tôt. Cela « permettra d’assurer notre défense de l’espace et par l’espace ». Deux objectifs sont fixés à ce commandement : « renforcer notre connaissance de l’activité spatiale » et « protéger mieux nos satellites y compris de manière active ». Une nécessité pour être présent dans les « nouvelles zones de confrontations » que sont devenus le cyber et l’exo-atmosphérique. Et le président français de promettre de nouveaux investissements « indispensables ».

(NGV, à Paris)

  1. Ce qui a une certaine logique et représente aussi une économie de moyens.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

2 pensées sur “La France crée un grand commandement de l’espace

  • Ping :Agir ensemble, le mot clé d'Emmanuel Macron. Un triptyque pour l'Europe de la défense - B2 Bruxelles2

  • 14 juillet 2019 à 16:47
    Permalink

    Les décideurs politiques se font rouler dans la farine à chaque proposition de création de « grand commandement de milieu » type cette fois Espace et dans le passé récent le MCO Avion, la CyberDéfense, le MCO naval, le Soutien de l’homme et des matériels etc. L’objectif pour certains est seulement de créer en interne Défense des structures « interarmées » accessibles aux commandements….qu’ils n’auraient jamais eu dans les 3 armées. Les Etats-majors d’armées et l’EMA ont mécaniquement de moins en moins de périmètre d’action et se retrouvent à « quémander » à ces structures de grands commandements indépendants et autonomes soit une action particulière de MCO, soit trois francs six sous pour un déplacement non prévu d’une unité etc… Les commandants d’unités font la manche aux SCA locaux, les Etats majors d’armées et l’EMA aux grandes directions et services qui leurs répondent « pas de bras pas de chocolat »…
    A quand la création d’un grand commandement indépendant de ce qui va sous l’eau ?

Commentaires fermés.