Les hélicoptères Chinook restent pour (au moins) six mois supplémentaires au Sahel en soutien

(B2) Les Britanniques resteront au sein de l’opération Barkhane. La Premier ministre britannique l’a annoncé lundi (8 juillet) : « les hélicoptères britanniques Chinook et le personnel actuellement affecté à l’opération de lutte contre le terrorisme menée par la France dans le nord du Mali prolongeront leur mission de six mois au minimum »

(Ministère britannique de la Défense / Crown ©)

Theresa May a fait cette annonce lors d’une visite au QG des opérations britanniques à Northwood, au nord de Londres. Trois hélicoptères Chinook et près de 100 membres du personnel de service ont été déployés dans l’opération Barkhane depuis 2018. « Ils apportent une capacité logistique unique à l’opération, permettant aux forces terrestres françaises de fonctionner plus efficacement dans le Sahel, notamment au Niger et au Burkina Faso » souligne-t-on à Londres.

Pour la ministre de la Défense Penny Mordaunt : « L’instabilité croissante à travers le Sahel est source de souffrance pour les communautés locales et représente une menace réelle pour la sécurité européenne. Il est juste que nous étendions notre engagement à l’opération de lutte contre le terrorisme au Mali, au Burkina Faso et au Niger. »

Une décision saluée par la ministre française des Armées Florence Parly : « L’implication [britannique] est importante à nos yeux, mais elle l’est surtout pour les populations qui subissent les violences de groupes terroristes ».

(NGV)

NB : Le Royaume-Uni renforce aussi son engagement dans la région avec la création de nouvelles ambassades, l’extension du programme de développement et l’appui aux interventions de sécurité dans la région.