Le contre-amiral Larreur nommé numéro 2 de l’opération EUNAVFOR Atalanta

(B2) Le contre-amiral Xavier Larreur a repris du service comme commandant adjoint de l’opération européenne de lutte contre la piraterie (EUNAVFOR Atalanta) au quartier général de Rota (Espagne)

(crédit : EUNAVFOR Atalanta)

Récemment passé en 2e section (fin du service d’active) (1), Xavier Larreur va retrouver ses galons d’actif pour quelques mois, le temps d’assurer la fin de mandat de son collègue Marc Aussedat, parti vers d’autres horizons opérationnels, et avant la nomination d’un contre-amiral italien à ce poste. Un choix judicieux car Xavier Larreur connait bien cette opération Atalanta, qu’il a quasiment vue naitre. Il a été, en effet, le représentant national français et chef Plans (J5) puis chef Opérations (J3) au QG britannique de Northwood de juillet 2009 à juillet 2010.

Spécialiste de la lute antiaérienne

Spécialiste de la lutte antiaérienne, entré en 1980 dans la marine, il accomplit le parcours classique d’un officier de marine servant sur des patrouilleurs, frégates et porte-avions. Il participe notamment aux opérations maritimes au large de l’ex-Yougoslavie, lors de la guerre du Koweit ou de crises libyennes en Méditerranée (déjà !). En 1995, il prend le commandement du bâtiment de transport léger (Batral) Francis Garnier, et participe aux opération d’aide humanitaire vers la Martinique, St Martin et St Barthélémy après le passage de plusieurs tempêtes tropicales (Iris, Luis, Marylinn). Après un passage à l’état-major de la marine comme officier de programmes ‘lutte au-dessus de la surface’ et le collège interarmées de défense (école de guerre), il prend en 2001 le commandement de l’aviso ‘Commandant Blaison‘.

Océan indien, Atlantique et USA

Sous-chef d’état-major interarmées de l’Alindien, amiral commandant des forces maritimes en Océan indien, de 2002 à 2003, il devient chef de la branche ‘conduite des opérations maritimes’ auprès du commandement en chef pour l’Atlantique de 2003 à 2006. C’est assez naturellement qu’il passe de l’autre côté de l’Atlantique comme officier de liaison interministériel à l’agence américaine chargée de la lutte contre les trafics illicites (US Joint Interagency Task Force South JIATF-S) à Key West en Floride de 2006 à 2009.

Opérations et Antilles

Après son passage à Northwood, il devient chef du bureau ‘conduite des opérations’ en Afrique à l’état-major des armées (CPCO) de juin 2010 à juillet 2011, avec deux opérations majeures à gérer, la crise électorale en Côte d’Ivoire et une prise d’otages au Niger en janvier 2011. Il sera ensuite l’adjoint ‘Marine’ et ‘Opérations’ du représentant militaire français au Commandement suprême allié à Mons (SHAPE OTAN) de juillet 2011 à juillet 2014, avant de devenir chef du centre des opérations des forces armées aux Antilles (2014-2017) et de terminer sa carrière opérationnelle comme chargé de mission auprès de l’amiral commandant la force d’action navale (ALFAN) à Toulon, Jean-Philippe Rolland.

(Nicolas Gros-Verheyde)

  1. La 2e section regroupe les officiers généraux qui sont maintenus à disposition du ministre des Armées.