Reynders s’envole

(B2) Didier Reynders, le ministre belge des Affaires étrangères, européennes et de la Défense, était sur la base aérienne de Florennes jeudi (18 avril)

Entre une arrivée en hélicoptère NH90, une conférence de presse et un vol d’entraînement à bord d’un avion F-16B, l’opération de com’ était bien rodée avec un message : les Belges se préparent sérieusement à l’arrivée du F-35A sur la base, d’ici 2025 (article à suivre).

Le ministre D. Reynders en tenue de vol avec son pilote (© B2 / C. Traverson)

Toutes les composantes de l’armée, et pas seulement l’aviation, souffrent d’un « vrai besoin d’équipement », a souligné le ministre, passant en revue quelques défis auxquels doit faire face l’armée belge : le recrutement — le problème n’est pas seulement d’attirer les jeunes, mais de les garder ensuite — ou  la « féminisation » des forces — les femmes ne représentent que 7% de l’armée aérienne belge.

(crédit : video armée belge – sélection B2)

Un dernier vol avant l’envol

La conférence de presse terminée, le ministre Reynders a clôturé sa visite par un vol d’essai sur un F-16 biplace. Un petit plaisir pour le Liégois qui pourrait s’envoler bientôt vers d’autres horizons : Strasbourg et le Conseil de l’Europe, où sa candidature a des chances sérieuses. Il ne lui reste qu’un(e) adversaire à vaincre, la ministre croate des Affaires étrangères, Marija Pejcinovic Buric. Réponse à la session parlementaire du Conseil de l’Europe de juin (24-28 juin).

(Coline Traverson, st., avec NGV)