Un hémicycle bien vide sur la Libye…

(B2 à Strasbourg) Dernière session de la législature oblige, les ‘au revoir’ ou ‘adieux’ s’enchaînent depuis lundi à la plénière du Parlement européen. Surtout lors des séances de votes. L’hémicycle fait alors le plein. Federica Mogherini, est, elle, intervenue mardi (16 avril) après-midi devant des travées quasi vides…

Moment de solitude pour Federica Mogherini devant l’hémicycle du Parlement européen à Strasbourg (prise de vue : EBS / sélection : B2)

La chef de la diplomatie européenne n’a pu s’empêcher de décocher quelques flèches envers des parlementaires. « L’hémicycle est bien vide pour une dernière session et des débats sur la politique étrangère (1). Je compte plus de spectateurs que de députés » a-t-elle constaté. « Un problème aussi grave [que la situation en Libye] mériterait plus d’attention des collègues parlementaires. Désolée de le dire mais il faut le dire » a asséné la chef de la diplomatie européenne. Une poussée de fièvre provoquée par l’absence des mêmes (rares) députés qui l’avaient interpellée quelques minutes plus tôt… n’étant donc plus là pour entendre ses réponses.

La Haute représentante doit encore participer ce mercredi après-midi à une dernière réunion de la commission des Affaires étrangères (AFET) du Parlement, pour un ultime échange avec les eurodéputés. Gageons que ceux-ci sauront être, un peu, plus nombreux…

(Emmanuelle Stroesser)

(1) Les débats portaient successivement sur la situation en Libye, au Soudan, et sur les Plateaux du Golan et dans les territoires occupés.

Comments are closed.