Le message de Erik Høeg aux Géorgiens et Ossètes : utilisez davantage la ligne rouge

(B2) La fermeture des points de passages contrôlés était au cœur des discussions du mécanisme de réponse et de prévention des incidents (IPRM – Incident Prevention and Response Mechanism), réuni le 22 mars 2019 à Ergneti, près de l’Ossétie du Sud

(crédit : EUMM Georgia)

Pour le chef de mission d’observation de l’UE (EUMM Georgia), Erik Høeg, les différents acteurs devraient davantage utiliser la ligne d’urgence pour « prévenir les incidents et échanger les informations de manière optimale ». Il souhaite ainsi « autant que possible, limiter les effets néfastes de la fermeture des points de passage contrôlés » sur la « limite administrative » (= frontière). Il faut veiller à « l’impact sur la liberté de mouvement » insiste-t-il. Cela concerne tant la libre circulation des denrées alimentaires que l’accès aux écoles ou aux centres de soins. Prochaine réunion est prévue : le 16 mai 2019.

(MHA)

Lire aussi : Patrouille avec EUMM à la « frontière » entre la Géorgie et l’Ossétie du Sud