Les Français disent Oui à l’idée d’une armée européenne, mais doutent qu’elle aboutisse

(B2) Selon un sondage réalisé par Odxoxa pour le think-tank IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques) et le quotidien Le Parisien, une majorité de Français sont en faveur de l’armée européenne

Une armée européenne sans penser que c’est faisable

Les Français sont favorables (75 %) à la mise en place d’une politique de sécurité et de défense commune (1), et ils approuvent également une armée commune aux États membres de l’UE (62 %). Mais ils doutent très fortement qu’une telle armée puisse voir le jour à l’avenir : 60 % pensent que cela n’arrivera pas dans les 10 ou 15 ans à venir !

Une certaine stabilité de l’opinion publique

Cette opinion n’est pas vraiment une surprise. Dans un sondage eurobaromètre, effectué pour la Commission européenne et publié en avril 2017, on trouvait des propositions assez similaires. Trois quarts des Français insistaient pour la mise en place d’une politique européenne de sécurité et de défense commune (77%, et 17% contre). Tandis que 65% se prononçaient en faveur de la création d’une armée européenne (30% Contre).

Soutien plus fort dans les partis de ‘gouvernement’ 

Le soutien à la PSDC est très majoritaire parmi les sympathisants de LREM (92%) et du PS (86%) comme de LR (81%). Les extrêmes y sont légèrement moins sensibles : 68% pour La France Insoumise et Rassemblement National. Le soutien à l’armée européenne est plus majoritaire chez les sympathisants PS (78%) suivis des Républicains (75%) et ‘En Marche’ (73%). Sans être enthousiastes, les ‘Insoumis’ n’y sont pas vraiment opposés (60% Pour). Le Rassemblement National y est plus opposé (48%).

 

Augmenter le budget militaire

En attendant cette armée commune, les Français (57 %) pensent qu’il faudrait augmenter les dépenses militaires de la France. Mais si cette opinion est majoritaire, elle est tout de même très « clivée ». Plus on est à droite, plus on est favorable à cette augmentation des dépenses militaires : on passe ainsi d’un soutien aux 2/3 (66 %) chez les sympathisants du Rassemblement national à 46% chez ceux de la ‘France insoumise’.

Principale menace : la Russie

Du côté des menaces, la Russie, arrive largement en tête des pays faisant le plus peur aux Français : 35 % de nos concitoyens perçoivent ce pays comme la plus grande menace pour la sécurité de l’Europe, juste devant la Syrie (29%) ou la Corée du Nord (28%) ! De là à y voir un « consensus pour stationner les armées sur la frontière Est » comme le dit le directeur d’Odoxha, il y a un pas que nous ne pourrons pas franchir. Ce n’était pas vraiment la question posée. Et c’est plutôt audacieux, voire faux, comme interprétation. L’Iran (12%), la Libye (6%) ou le Mali (2%) sont perçus comme plus faibles en termes de menaces.

(Nicolas Gros-Verheyde)

(1) Une politique théoriquement en place depuis le Traité de Lisbonne