Relève dans l’Océan indien

Relève dans l’Océan indien

(B2) Le contre-amiral espagnol Ricardo Hernandez a pris, samedi (9 mars), le  commandement de la force maritime de l’UE contre la piraterie.

Une petite cérémonie s’est déroulée en présence du général Charlie Stickland OBE, le commandant d’opération, sur le navire amiral espagnol ESPS Navarra. C’est la 31e rotation de forces depuis le lancement de l’opération de lutte contre la piraterie en décembre 2008. La cérémonie a été suivie par le commandant du destroyer Samidare, de la force d’autodéfense maritime japonaise, actuellement sous le commandement de la force multinationale CTF151, basée à Bahreïn.

« EU NAVFOR, c’est plus que des navires. (C’est) un réseau de capacité de sécurité maritime et vous en formez le centre de ce réseau. » a indiqué le général Stickland dont ce sont les derniers jours à la tête de l’opération. L’officier supérieur britannique doit, en effet, quitter son poste, Brexit oblige.

L’opération anti-piraterie compte actuellement trois navires : le ESPS Navarra (F-85), navire amiral, le patrouilleur de haute mer espagnol ESPS Relámpago (P-43) et la frégate italienne ITS Carlo Margottini (F-592) — qui vient de revenir dans l’opération —, ainsi qu’un avion de patrouille maritime P3 Orion espagnol, basé à Djibouti.

(NGV)