Européennes 2019 : les ‘petits’ regagnent du terrain

(B2) Un peu plus de vert et de rouge, un peu moins de conservateurs. C’est le résultat résumé de la deuxième projection en sièges du Parlement européen pour les prochaines élections européennes

Peu de changements en fait en tendances, par rapport à la première projection qui avait été publiée il y a quinze jours. (lire Européennes 2019 : l’axe PPE-S&D perd sa majorité absolue).

 

La projection en sièges du Parlement européen issue du scrutin de mai 2019, publiée par le Parlement vendredi 1er mars

Peu de changements dans les grands groupes

Les trois gros groupes politiques du Parlement européen, à savoir les chrétiens-démocrates (PPE), les socialistes et démocrates (S&D) et les libéraux et démocrates (ALDE) ne bougent pas dans les intentions de vote aux futures élections européennes selon la deuxième projection en sièges du Parlement européen, dévoilée vendredi (1er mars). Idem pour l’extrême droite (ENF) qui se maintient à 59 sièges.

Les ‘petits’ groupes prennent un peu de poids

A gauche, les communistes (GUE) gagnent un siège, les Verts en engrangent quatre de plus, tandis que les tenants de la démocratie directe (EFDD) se renforcent aussi de quatre sièges. Du côté des perdants, les conservateurs (ECR) perdent cinq sièges ; les non inscrits cèdent aussi deux sièges.

Attention ! Ces projections sont à prendre avec des pincettes. D’une part elles reposent sur les intentions de vote compilées dans les différents Etats membres. Ensuite, de nombreux élus figurent cependant dans les inclassables. La catégorie ‘Autres’ ainsi prend de plus en plus de poids, en comptant 66 sièges, non répartis.

(Emmanuelle Stroesser)

En savoir plus

le site du Parlement européen sur les élections

Télécharger le rapport (pdf) et les projections (fichier excel)