Des détails sur l’attaque du camp d’EUTM Mali à Koulikoro

Des détails sur l’attaque du camp d’EUTM Mali à Koulikoro

(B2) Les détails de l’attaque sur le camp de Koulikoro, où sont déployés les formateurs d’EUTM Mali, dans la nuit de samedi à dimanche sont désormais plus clairs. En voici le récit fait par les Européens

Une attaque en deux phases

« Arrivés au voisinage du centre, les occupants d’un des véhicules sont descendus [du véhicule] et ont commencé à tirer à proximité d’une des portes d’accès secondaires. » Puis, les véhicules se sont dirigés vers l’accès principal, l’entrée Sud du Camp. Les militaires espagnols de la brigade VII ‘Galicia’ qui assurent la protection du camp (‘force protection‘), ainsi que leurs homologues maliens, ont « repoussé le premier des véhicules » en tirant dessus.

Une première explosion suivie d’une seconde

Le conducteur a « alors actionné son gilet explosif » qui a provoqué l’embrasement du véhicule et son explosion. Voyant que le premier véhicule ne pouvait pénétrer dans le camp, le second « a alors explosé à proximité de la porte centrale, sans causer de gros dégâts », du moins au niveau humain.

Un des véhicules explosés à l’entrée du camp de Koulikoro (crédit : armée espagnole)

Sur les photos diffusées, on voit en effet que nombre de véhicules présents à proximité sont brûlés ou ont les vitres éventrées.

Vue aérienne du camp (crédit : armée espagnole)

Enquête en cours

Une enquête a été ouverte. Le « nombre d’attaquants notamment » reste encore à déterminer, indique EUTM Mali. Les militaires ont commencé les travaux « pour réparer les dégâts et revenir à la normale dès que possible ». Les militaires maliens blessés (trois selon EUTM Mali) seraient déjà sortis de l’hôpital, selon nos informations. 

(NGV)


Le communiqué de la mission EUTM Mali

  • Koulikoro Training Centre (KTC) was attacked by unknown elements during the night from the 23rd to 24th February 2019 about three o’clock in the morning
  • In the attack 2 vehicles, loaded with explosives, as well as dismounted elements were involved
  • The attackers opened fire and tried to breach the main gate (south entrance) of Koulikoro Training Centre, but were stopped by Force Protection elements
  • One of the two vehicles burned down after being stopped at the main gate, and the second one exploded
  • Three Malian soldiers were wounded, and brought to ROLE 2 for further treatment
  • Koulikoro Training Centre was set to high alert status and manned its defensive positions
  • No EUTM Mali personnel were injured
  • All three Malian soldiers have been discharged from ROLE 2
  • We wish the three wounded Malian soldiers a speedy recovery
  • The number of killed attackers is under investigation