L’Aquarius jette l’ancre définitivement, pas SOS Méditerranée

L’Aquarius jette l’ancre définitivement, pas SOS Méditerranée

Share

(B2) SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières (MSF) annoncent, ce jeudi soir (6 décembre), dans un communiqué, mettre un terme aux sauvetages en mer à bord de l’Aquarius.

SOS Méditerranée ne renonce pas pour autant à affréter de nouveaux navires à l’avenir, donnant rendez-vous « début 2019 ».

Un nouveau bateau, un nouveau pavillon

SOS Méditerranée « explore déjà activement les options pour un nouveau navire et un nouveau pavillon, et étudie sérieusement toutes les propositions d’armateurs qui lui permettraient de poursuivre sa mission de sauvetage » précise l’association. L’ONG est en contact avec plusieurs pays pour trouver un pavillon « durable et solide » pour rester en Méditerranée centrale.

Devoir moral contre cynisme des Etats

Lors de la conférence de presse, ce vendredi (7 décembre) matin, Sophie Beau, co fondatrice de l’association, l’a réaffirmé : « Nous allons, nous devons, repartir en mer, c’est un devoir moral et légal », face au « cynisme politique qui consiste à assister à des morts prévisibles »

Un symbole résistant

L’Aquarius, le navire « symbole », reste immobilisé, depuis deux mois bientôt, au port de Marseille, menacé de saisie dans le cadre d’une procédure lancée en Sicile sur l’accusation de mauvais traitements de déchets. L’un des derniers exemples de la campagne « d’acharnement » dénoncée par l’association.

(ES)