L’armée belge se dote d’une brigade motorisée

(B2) La Belgique s’est dotée depuis le 22 novembre d’une brigade motorisée, constituée à partir de l’ancienne Brigade médiane.

(crédit : MOD Belgique / Malik Azoug)

Evolution nécessaire face à l’évolution des menaces

Mission principale comme l’a exprimé le colonel Jean-Louis Crucifix, commandant de la Brigade : « synchroniser les effets des unités de combat, des unités d’appui au combat et d’autres services ». « C’est nécessaire pour répondre aux évolutions géopolitiques et au nombre croissant de menaces auxquelles la Belgique est actuellement confrontée » a-t-il ajouté. « Rien ne change pour les unités », a rassuré le chef de la composante terre, le général-major Marc Thys. « Leurs missions restent les mêmes, mais nous pourrons désormais travailler ensemble, de plus en plus en équipe. »

De nouveaux équipements à venir

Ces unités seront équipées pour partie des nouveaux blindés Griffon et Jaguar développés dans le cadre d’un partenariat stratégique avec la France (programme dit CaMo comme Capacité motorisée), comme du système de radios connectées Scorpion (Système d’Information de Combat Scorpion), et donc pleinement opérables avec les Français.

Des unités de combat, de l’artillerie, du génie et des communications

En pratique, les cinq unités de combat de la Brigade Médiane deviennent maintenant les unités de combat de la Brigade Motorisée. Il s’agit du 1/3 bataillon de Lanciers, le bataillon des Chasseurs Ardennais, le bataillon Libération – 5 Ligne, le bataillon 1 Carabiniers / 1 Grenadiers et le bataillon 12ème de Ligne Prince Léopold / 13ème de Ligne.

Ils seront appuyés par le bataillon de Chasseurs à Cheval, le bataillon d’artillerie, les 4 et 11 bataillons Génie. Pour les soutiens logistique et aux communications, la nouvelle brigade peut compte sur le 4 et le 18 bataillon Logistique comme sur sur les 4 et 10 ‘Groupes systèmes de communication et d’information’ (CIS).

Les camps d’entraînement de Marche-en-Famenne et de Beverlo vont être ultérieurement ajoutés à la nouvelle brigade.

Le quartier général de la Brigade Motorisée sera sur deux emplacements, respectant ainsi l’équilibre linguistique du pays : un quartier général à Leopoldsburg / Bourg-Léopold (Flandre) et un autre à Marche-en-Famenne (Wallonie) où le commandant de la brigade aura son bureau.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).