Dernières nouvelles des missions de maintien de la paix de l’UE – PSDC (juillet 2018)

(B2) Ce mois-ci les Européens ont les policiers ukrainiens au contrôle des foules. Tandis que leurs collègues basés au Mali formaient la Garde nationale à venir en soutien du contrôle des frontières. Et les marins de l’opération EUNAVFOR Atalanta ont fait un entraînement de la garde-côte djiboutienne.

Kharkiv (Ukraine). La communication pour contrôler les foules

Crédit : EUAM Ukraine

14 policiers de la région de Donetsk ont reçu une formation de trois jours dispensée par la mission européenne de conseil aux forces de sécurité intérieure (EUAM Ukraine). Au cœur de la formation, la communication : un instrument que la police ukrainienne veut utiliser pour prévenir tout risque de violences lors d’évènements de masse. Des exercices pratiques ont permis de mettre l’accent sur la façon d’identifier les risques, sur la psychologie des masses et comment désamorcer des tensions, mais aussi sur l’établissement d’une communications constante avec organisateurs et participants, notamment via la communication dîte préventive. Des policiers ukrainiens, formés antérieurement par EUAM, ont aussi encadré la formation. Un fait dont se réjouit l’expert de la mission Lena Borg. « C’est super de voir des formateurs, qui ont reçu ce cours il y a un an, transmettre ces bonnes pratiques à leurs collègues ».

Tbilisi (Géorgie). Ecouter la société civile

Table ronde avec des acteurs de la société civile géorgienne à Tbilissi (Crédit : EUMM Georgia)

La mission d’observation de l’Union européenne en Géorgie (EUMM) veut renforcer ses liens avec la société civile géorgienne. Objectif : connaitre leur point de vue sur les problèmes rencontrés avec les deux provinces sécessionnistes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud. Au QG de la mission à Tbilissi, le 12 juillet dernier, les représentants des dix organisations présentes ont ainsi pu exprimé leur inquiétude sur le manque d’opportunité de réconciliation.

Bamako (Mali). Formation sur la sécurité des frontières

Une équipe de conseil et de formation de la mission de soutien aux capacités de sécurité intérieure maliennes (EUCAP Sahel Mali) a formé une dizaine de membres de la Garde nationale sur la sécurité des frontières indique un communiqué, durant la semaine du 9 au 13 juillet. Au programme : la gestion intégrée des frontières, la surveillance, l’égalité de genre et les droits de l’Homme, tout comme l’accueil et l’orientation des personnes aux postes frontaliers, les techniques de collecte de renseignement et la collaboration entre les différentes forces de sécurité. . « C’est une bonne formation, surtout contre le terrorisme et elle va renforcer nos compétences dans le contrôle et la surveillance de nos frontières avec les autres pays » dixit un stagiaire.A noter que la Garde nationale ne fait pas de contrôle aux postes de sécurité.

Corne de l’Afrique. EUNAVFOR forme la garde côte djiboutienne

Ravitaillement en mer par la marine américaine pour l’EUNAVFOR

Le ravitailleur américain USNS Bighorn a ravitaillé, début juillet, le navire espagnol ESPS Meteoro de la flotte anti-piraterie de l’UE (EUNAVFOR), lui transférant ainsi 197,000 litres de carburant, précise un communiqué de l’opération Atalanta.

Palestine. Les missions européennes au titre de la PSDC prolongées

Le Conseil de l’UE a étendu le 1er juillet le mandat de la mission de l’UE pour l’aide frontalière du point de passage Rafah (EUBAM Rafah), ainsi que celui de la mission de soutien à la police dans les territoires palestiniens (EUPOL COPPS) jusqu’au 30 juin 2019. (communiqué)

(informations rassemblées par Aurélie Pugnet st.)

Lire aussi les missions/opérations de la PSDC ce mois-ci :

Et sur l’opération Sophia :