Un militaire espagnol décède dans un accident de la route au Mali

Un militaire espagnol décède dans un accident de la route au Mali

(B2) Un fusilier marin espagnol qui participait à la mission européenne de formation de l’armée malienne (EUTM Mali) est décédé ce vendredi (18 mai) au Mali, dans un accident de la route, vient d’annoncer l’état-major de l’armée espagnole.

Un accident de la route

Le véhicule (un Iveco Lince), dans lequel se trouvait Antonio Carrero Jiménez, a quitté la route dans les environs de la ville de Somadougou, à 40 km au sud de Sévaré dans le centre du Mali, selon les premières indications. L’accident s’est produit à 8h55 ce matin. Trois autres soldats espagnols étaient à bord : deux sont blessés et le quatrième occupant est indemne. Ils ont été transférés au camp de Koulikoro, où se trouve le camp de formation de EUTM Mali et la plus grande partie du détachement espagnol dans la région. Agé de 27 ans, Antonio Carrero Jiménez était originaire de Dos Hermanas (Séville). Il était membre du 2nd bataillon de débarquement de l’infanterie marine, basé à San Fernando (Cádiz).

En déploiement vers Sévaré

Le convoi revenait d’une mission de soutien à l’armée malienne. La mission EUTM Mali a vu très récemment son mandat élargi pour englober le soutien au G5 Sahel et mener davantage d’activités décentralisées dans les différents points où est basée l’armée malienne (lire : La mission EUTM Mali prolongée, son mandat élargi). Elle doit notamment établir une base permanente de formation à Sévaré (lire : EUTM Mali prépare son déploiement vers le nord du pays. Budget en augmentation).

60e mort en mission européenne

C’est le 60e décès à déplorer dans le cadre de la politique extérieure européenne, selon les données compilées par B2 (cf. base Memoriam)

L’Espagne nation-cadre

L’Espagne, avec un total de 292 soldats, dont 60 fusiliers marins, fournit une bonne partie de l’effectif de la mission européenne. C’est d’ailleurs un espagnol, le Général de brigade Enrique Millán Martínez, qui commande la mission depuis le 30 janvier dernier.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Crédit photo: Etat-major de l’armée espagnole