Crash d’un Mirage grec en mer Egée

(crédit photo : forces aériennes grecques)

(B2) Un Mirage 2000-5 de l’armée de l’air grecque s’est écrasé en Mer Egée près de Skyros (à 9 miles au nord-est de l’ile). Il était 12h15 (11h15 heure Paris/Bxl) quand le signal avec l’avion a été perdu, selon l’armée de l’air grecque. L’avion était en phase d’atterrissage.

Le décès du pilote confirmé

Des recherches ont été entreprises avec des bateaux. Mais le pilote du monoplace, George Baltadorou, n’a pas survécu. Le ministre de la défense Panos Kamennos lui a rendu hommage dans un tweet publié il y a quelques minutes rendant hommage à celui qui est « tombé […] pour la défense de notre souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale ».

De retour d’une mission d’interception d’avions turcs

Selon des sources de la défense grecque citées par le quotidien Kathimerini, le Mirage revenait une mission d’interception d’avions turcs en mer Égée accomplie plus tôt dans la journée, mais « aucune activité hostile » ne serait pas en cause. NB : Même si la chasse turque ne semble pas être en cause, cet incident ne devrait pas arranger la tension entre les deux pays, compliquée par la détention de deux soldats grecs en Turquie. Ou elle pourrait, au contraire, faciliter, dans la douleur partagée, un certain déblocage.

(NGV)