Des actes héroïques lors de l’attaque du Campement en juin dernier

Des actes héroïques lors de l’attaque du Campement en juin dernier

Share

Hommage au soldat portugais décédé le 13 juin 2017 dans l’attaque terroriste du Campement (crédit : EUTM Mali)

(B2) A l’heure où la Coopération structurée permanente est lancée (1), il ne faut pas oublier ceux qui sont sur le terrain, dans l’ombre, agissent avec bravoure, font honneur à leur drapeau et au drapeau européen, au péril (parfois) de leur vie…

C’était il y a presque six mois, le 18 juin dernier, il était un peu moins de 4 heures dans l’après-midi sur le site du Campement, près de Bamako, quand des terroristes font irruption. Il n’est pas inutile de revenir sur ces faits. Car si l’attaque terroriste a été moins dévastatrice que prévue, c’est que certains Européens, présents sur place, ont joué un rôle notable, réussissant à « ralentir » l’attaque, et même à la stopper.

Un Espagnol

Un officier espagnol d’EUTM Mali, présent sur place, a ainsi tenu très vite donné l’alerte au QG d’EUTM Mali, « donnant des informations régulières, précises », permettant notamment de déclencher la Quick Reaction force (QRF), qui s’est rapidement rendu sur les lieux. Il a également pu récupéré une arme qui lui a permis de tirer sur les agresseurs.

Un Français

Un autre officier, français, a pu riposter immédiatement, avec son arme personnelle, sur les assaillants, réussissant à « neutraliser » un « terroriste ». « Il a fait preuve d’une bravoure exceptionnelle, négligeant sa propre sécurité en ripostant immédiatement aux assaillants » indique une source militaire européenne.

Un Portugais

Un officier portugais a au péril de sa vie, tenté de protéger les autres personnes qui se trouvaient là, s’exposant « bravement ». Il est mort à ce champ d’honneur (lire : Attaque terroriste contre l’hotel Le Campement près de Bamako. Des morts parmi les Européens (V6).

Les Tchèques à la ressource

Quand aux Tchèques de la QRF, ils n’ont pas hésité en arrivant sur place, non seulement à mettre à l’abri les civils, mais aussi à partir au combat pour prendre les attaquants à leur propre piège. Ils ont également donné les premiers secours aux soldats maliens blessés dans l’action.

Au résultat : l’attaque stoppée

Résultat de ces actions individuelles combinées : les terroristes ont, non seulement, vu leur attaque ralentie, puis stoppée. Mais ils sont passés du statut d’agresseurs à défenseurs. Ce qui a permis de sauver nombre de vies. Certes cinq personnes ont été tuées – dont deux personnels européens – mais 32 personnes, qui se trouvaient sur le Campement, ont pu être sauvées… Il est important de s’en souvenir.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Lire aussi : Attaque terroriste sur Le Campement, Européens (et Maliens) ont, bien, réagi (V10)

(1) Lire : La PESCO (Coopération structurée permanente) au podium

NB : cinq officiers et sous officiers (dont un à titre posthume) ont été décorés de la médaille du mérite européen.