LÉ Niamh intègre Sophia. Une première pour l’Irlande

(B2) Le patrouilleur de haute mer « LÉ Niamh » (P-52) a rejoint l’opération européenne de lutte contre les trafics en Méditerranée EUNAVFOR Med / SOPHIA). Le navire irlandais, dirigé par le Lieutenant Commander (capitaine de corvette) Stewart Armstrong, est arrivé à Augusta le 16 octobre dernier. Les marins ont commencé à s’initier aux subtilités et aux techniques de l’opération européenne. C’est en effet une première pour les Irlandais : leur marine participe, pour la première fois, à une opération européenne (lire : L’Irlande rallie Sophia).

Formation expresse

Quatre officiers du QG de EUNAVFOR Med de Rome sont ainsi venus spécialement au port d’Augusta pour former l’équipage de la nouvelle unité, officiellement « en se concentrant sur les droits de l’homme et les domaines juridiques ». Dans les faits, selon nos informations, ce passage a permis d’installer les différents systèmes de liaison (radio et autres) avec le QG flottant, comme de parfaire et rappeler les normes d’engagement. Le contre-amiral espagnol Moreno, qui commande la force européenne en mer, est venu également pour rencontrer le commandant et l’équipage et leur souhaiter bonne chance, sous son commandement.

Une Méditerranée bien connue du patrouilleur irlandais

La zone est bien connue du LÉ Niamh qui a été déployé, dès 2015, en Méditerranée dans le cadre de l’opération PONTUS, une mission humanitaire unilatérale menée dans le cadre d’un accord bilatéral entre l’Irlande et l’Italie, en appui de l’opération Triton de Frontex. Les Irlandais s’étaient particulièrement distingués en recueillant, à eux seuls, près de 2000 personnes.

Le dernier né des patrouilleurs de haute mer irlandais

Mis en service en 2001, Lé Niamh est le dernier navire de classe « RÓISÍN » de patrouilleurs de haute mer de la marine irlandaise. Il porte ce nom de Niamh Cínn Ór (Niamh des cheveux d’or 1), une figure de la mythologie irlandaise, princesse de la Terre-de-l’éternelle-jeunesse, réputée pour sa beauté brillante.

(Nicolas Gros-Verheyde)

(1) ‘Niamh’ se prononce ‘Nive’ selon mon excellent conseiller linguistique Quentin D. 😉