Les commandos néerlandais en manque d’équipement

Les commandos néerlandais en manque d’équipement

Share

(B2) L’armée néerlandaise souffre de pénurie, même dans les unités d’élite comme les commandos (Korps Commandotroepen). Selon RTL qui a publié un inventaire confidentiel des forces armées, « il manque à peu près tous les types d’équipement. Véhicules, radios, armes, vision nocturne et munitions, tout est hors d’usage ou pas en stock. » « L’équipement est vieux et usé et donc dangereux. » Une pénurie que certains exercices de tirs ont été réduits. Quant à la formation de nouveaux commandos, elle est interrompue jusqu’au début de l’année prochaine, car il y a trop peu d’équipement pour l’entraînement.

Les opérations extérieures atteintes

Même lors des opérations extérieures, comme en Irak, la situation apparait très tendue. Les Bushmasters (véhicules blindés) ne sont pas utilisables à cause du manque de maintenance et des pièces. Un pistolet lourd de calibre .50, a explosé pendant un exercice.

Une solution : réduction des envois en opération

Le commandant des forces armées Tom Middendorp ne nie pas le problème. « Il existe un vaste problème d’employabilité, qui est connu ». Pour y pallier, actuellement, la solution est simple, selon le général. « Je n’envoie pas de mission ou de façon plus courte, ou avec moins de personnes en opération. Les gens en opération doivent bien faire leur travail ». Des budgets ont été débloqués pour pallier à quelques situation. Mais pour revenir à un niveau correct, il faudra plusieurs années. « Nous avons besoin de toute la période budgétaire pour le faire de manière parfaite ».

NB : les Pays-Bas ont un des plus bas taux de dépenses en matière de défense des pays de l’OTAN (1,17% en 2017). Et côté équipements, la donne n’est pas fameuse. Certes par rapport à 2014, la progression est importante : 16,80% du budget consacré à l’équipement en 2017 contre juste un peu plus de 10% en 2014. Mais il y a du rattrapage à effectuer.

(Nicolas Gros-Verheyde)