La Louise Marie appareille pour la Méditerranée

(crédit : marine belge)

(B2) La frégate belge Louise Marie va rejoindre la mer Méditerranée et l’opération anti-trafiquants de l’Union européenne (EUNAVFOR MED – Sophia). Elle part de son port d’attache de Zeebruges, lundi (12 juin), avec à bord 175 marins et militaires. La Louise-Marie (F-931) restera déployée jusqu’à fin juillet entre la Sicile et les côtes libyennes. Retour prévu le 28 juillet. Le conseil des ministres a donné son accord vendredi.

L’objectif reste d’intercepter les contrebandiers et autres trafiquants. Ceux-ci seront remis aux autorités italiennes pour y être jugés. La Belgique a conclu à cet effet un nouvel accord avec l’Italie. « L’opération Sophia se déroulant en haute mer et dans les eaux internationales, le cadre juridique belge ne s’applique pas dans ce cas précis » explique-t-on du côté militaire.

Avec le navire de soutien logistique Godetia et deux chasseurs de mines qui prennent part à un exercice en mer Baltique, et l’appareillage de la Louise-Marie, c’est toute la flotte opérationnelle belge qui est de sortie.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).