Un avion danois pour surveiller la Corne de l’Afrique

(crédit : forces armées danoises)

(B2) Depuis quelques jours, un avion danois Challenger a été déployé aux Seychelles, pour surveiller le trafic maritime dans l’Océan indien, dans le cadre de l’opération maritime montée en coalition CTF 150. Opération dirigée, depuis le 13 avril, par le contre-amiral français Olivier Lebas. L’avion a effectué sa première mission le 16 mai. Il restera déployé environ 30 jours, jusqu’à la mi-juin. L’objectif est d’aider « le contrôle du trafic maritime dans l’océan Indien », d’assurer une surveillance en continu de l’océan et de permettre ainsi de donner une image de la situation aux forces navales.

Cette décision avait été prise par le gouvernement danois, le 5 mai, après avoir consulté la commission des affaires étrangères du Parlement (une obligation au Danemark). La « mer joue un rôle crucial en particulier le trafic maritime commercial international » a souligné le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen.

Le Danemark a aussi décidé de déployer un avion Challenger en Méditerranée en aout 2017 dans le cadre de l’opération de Frontex de surveillance des frontières maritimes. Copenhague avait déjà contribué à l’opération de Frontex début d’alléen avec un Challenger.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).