Les États maintiennent les pénalités pour l’A400M mais annoncent une possible flexibilité

(B2) Réunis à Madrid, les sept principaux pays participants au programme de l’avion de transport militaire européen A400M ont cherché une solution face aux demandes de l’industriel, Airbus. Sans vouloir céder sur l’essentiel, les représentants allemand, belge, espagnol, luxembourgeois, britannique et turc, ont tout de même voulu, jeudi 30 mars, faire preuve d’une certaine flexibilité. […]