Un militaire rentré d’EUTM RCA décède… de paludisme

Un militaire rentré d’EUTM RCA décède… de paludisme

Share

(B2) La mission européenne de formation des forces armées centrafricaines (EUTM RCA) est en deuil.

Le brigadier-chef Anthony Rémy, du 1er régiment d’artillerie, est décédé, mardi (7 mars), des suites d’une forme grave de paludisme, contractée en Centrafrique lors de la mission européenne. Les symptômes ne sont apparus qu’après son retour en France (le 11 février), précise le ministère de la défense dans un communiqué. Anthony Remy avait servi, pendant trois mois, dans la « force protection » de la mission EUTM RCA.

C’est la 57e personne à être décédée dans une mission ou opération européenne, depuis les débuts de la PESC, selon notre décompte (lire : *In Memoriam. Diplomates et militaires morts en mission CE / UE). En Centrafrique, il s’agit du cinquième militaire français mort en mission, et le deuxième engagé dans une des missions européennes dans le pays. En novembre 2014, le caporal Moana avait ainsi été rapatrié de Bangui vers Paris, pour les mêmes causes (paludisme) alors qu’il participait à la mission EUFOR RCA (lire: Un militaire français d’EUFOR RCA décède de maladie).

Un engagé volontaire, artilleur de formation

Né le 8 août 1987 à Belfort, Anthony Rémy est entré dans l’armée en 2010, comme volontaire de l’armée de Terre. Le 11 juillet 2012, il embarque pour sa première mission de courte durée pour rejoindre la Nouvelle-Calédonie. A son retour en France, il est désigné pour occuper le poste de conducteur d’artillerie. Le 1er juillet 2013, il passe au 1er régiment d’artillerie, et est nommé brigadier le 1er août 2014. Le 3 novembre 2016, il est déployé en RCA (Centrafrique) au poste de chef d’équipe. Il est promu brigadier-chef le 1er décembre 2016. Au cours de son engagement, il réalise trois missions de type « Vigipirate ». Depuis janvier 2015, il a pris part également à sept missions Sentinelle ». NB : Le brigadier-chef Anthony Rémy était titulaire de la médaille de la protection militaire du territoire avec agrafe « Sentinelle », de la médaille échelon argent de la défense nationale agrafe artillerie et mission d’opérations extérieures et de la médaille d’outre-mer avec agrafe « République centrafricaine ».