La mission Jeanne d’Arc est partie

(B2) Le groupe Jeanne d’Arc, composé du BPC (bâtiment de projection et de commandement) Mistral  et de la frégate Courbet, de type La Fayette (FLF), a quitté Toulon ce mardi (28 février) à la mi-journée.

Durant les cinq mois du déploiement jusqu’en Océanie, les apprentis officiers (1) n’auront que l’embarras du choix en matière de missions : collecte de renseignements ; maintien d’un haut niveau d’interopérabilité avec les alliés ; diplomatie navale ; soutien aux exportations des industries françaises ; formation en situation réelle. Notons cette année quelques « spécificités » la participation de la Royal Navy, avec un détachement de deux hélicoptères Merlin et 60 marins britanniques, qui vont être embarqués tout au long de la mission ; 
et un détachement de 125 Marines US qui va participer à des exercices amphibies.

(NGV)

(1) 137 officiers-élèves seront en formation à bord, issus des différentes école militaires françaises (l’école navale, l’école du commissariat des armées, l’école de santé des armées) ainsi que 150 militaires de l’armée de terre intégrés au premier mois de mission.