Daily Archives: 6 février 2017

La tenue d’un conseil d’association avec Israël remise à plus tard…

(B2) La discussion sur le Moyen-Orient lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères ce 6 février n’a pas été un long fleuve tranquille, d’après ce qu’a pu apprendre B2. La tenue d’une réunion du conseil d’association, la première depuis 2012 avait été annoncée de part et d’autre comme devant se tenir fin février. […]

La formation des futurs chefs de la police ukrainienne

La formation des futurs chefs de la police ukrainienne

(B2) Pour réformer la police ukrainienne, la mission européenne de conseil en Ukraine met l’accent sur ses leaders. Objectif : créer une culture organisationnelle efficace au sein des postes de police, renforcer la confiance entre la direction et le personnel au sein de la police, délimiter les tâches et lutter contre la corruption. EUAM Ukraine commencera ainsi,(…)

Une possible levée des sanctions sur quelques Libyens. Objectif : favoriser la réconciliation libyenne

(B2) Les 28 ministres des Affaires étrangères l’ont approuvé ce lundi (6 février). L’Union européenne pourrait modifier sa politique de sanctions visant des personnalités libyennes, dans l’esprit de favoriser la réconciliation libyenne, entre Tripoli et Tobrouk, qui pourrait s’engager entre al-Sarraj et Haftar (voir encadré). Un tournant dans la politique européenne vis-à-vis de la Libye, […]

L’Europe prête à former la garde présidentielle libyenne ?

(B2) L’Europe a-t-elles les moyens, et la volonté, d’aller plus loin dans son soutien à la Libye qu’aujourd’hui ? C’est la question essentielle qu’ont discutée les ministres des Affaires étrangères de l’UE, lors de leur réunion mensuelle, ce lundi (6 février). La question de la sécurisation de Tripoli et des frontières libyennes est évidemment au […]

L’accréditation des ambassadeurs étrangers auprès de l’UE. Comment çà marche ?

(B2) L’accréditation des ambassadeurs auprès de l’UE est une procédure complète impliquant les trois institutions communautaires concernées (Commission, Conseil de l’UE, SEAE) et tous les États membres, qui doivent agréer la personne désignée. Cette procédure d’agrément dure généralement deux mois environ. Le nouvel ambassadeur est ensuite accrédité auprès des deux instances principales de l’Union européenne […]

Translate »