La frégate Canarias rejoint l’opération Sophia

La frégate Canarias au large de Rota après son départ (Crédit: Armada Espagne)

(B2) La frégate « Canarias » de la Armada espagnole a quitté la base navale de Rota , mercredi 18 janvier, pour se joindre à l’opération EUNAVFOR Med / Sophia de lutte contre les trafics d’êtres humains et d’armes en Méditerranée au large de la Libye. Sa mission durera six mois. Elle prend le relais de la frégate Navarra.

En 2015, cette frégate de type F-80 était la première frégate espagnole à prendre part à la mission européenne (lire: Quels sont les moyens de l’opération Sophia (EUNAVFOR Med) dans sa phase 2 ?). Les Espagnols avaient alors sauvé 1122 personnes et aider à l’arrestation de plusieurs trafiquants (lire : Sauver les migrants mais aussi recueillir les preuves)

La frégate Canarias est une frégate de classe ‘Santa María’, avec un équipage de 220 personnes. Elle dispose d’un hélicoptère de bord, un AB-212. D’une longueur de 138 mètres et pesant plus de 4000 tonnes, elle est équipée de « capteurs et d’armes qui lui permettront d’assurer ses principales fonctions » de surveillance mais aussi d’escorte, selon la marine espagnole.

(Leonor Hubaut)

Lire aussi :

Leonor Hubaut

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise Leonor Hubaut est journaliste. Diplômée en relations internationales de l'Université Libre de Bruxelles (mention mondialisation). Elle couvre pour B2 le travail du Parlement européen, les missions de la PSDC et les questions africaines. Spécialiste du Sahel.