Les 26 derniers marins otages des pirates somaliens libres !

(crédit : OBP)
(crédit : OBP)

(BRUXELLES2) Après quatre ans et demi de détention, les 26 marins du FV Naham 3 ont été libérés, samedi matin (22 octobre), annonce Ocean Beyond Piracy (OBP). Ce sont les derniers otages ‘internationaux’ aux mains des pirates somaliens à être libérés.

Mal nourris et détenus dans des conditions déplorables mais malgré tout sains et saufs

« Ils sont actuellement dans les mains sûres des autorités Galmudug et vont être rapatriés [au Kenya] en utilisant un vol humanitaire de l’ONU, puis dans leur pays d’origine », a souligné John Steed le coordonnateur de OBP. « Ils ont passé plus de quatre ans et demi dans des conditions déplorables loin de leur famille. Ils ont tous été mal nourris. Quatre d’entre eux reçoivent actuellement un traitement médical par un docteur à Galcayo. » Mais « compte tenu de leur épreuve, ils sont dans un état raisonnable. »

Suivi à la trace

Le FV Naham 3, un navire de pêche thaïlandais battant pavillon d’Oman avait été capturé le 20 mars 2012 dans l’océan indien à environ 65 milles nautiques au sud des Seychelles. Il avait été suivi à la trace par les avions de patrouille maritime de EUNAVFOR Atalanta. Ainsi en août 2013, un avion patrouilleur espagnol de la force européenne anti-piraterie avait observé que le bateau de pêche était déplacé de son ancrage initial vers une plage somalienne dans la région de Galmudug (lire : Le FV Naham 3, repéré sans otages).

Une des plus longues détentions

A son bord des marins Taiwanais, Philippins, Indonésiens, Chinois et Vietnamiens. Trois marins sont morts : un lors de l’attaque, deux durant leur captivité. C’est une des plus longues détentions observées de marins aux mains des pirates somaliens. Selon la base de données de B2, les 4 marins du Prantalay 12 ont ainsi été détenus 1774 jours, ceux du FV Naham l’ont été 1671 jours. Les 7 derniers marins en otage du MT Asphalt Venture l’avaient été 1463 jours.

Les marins asiatiques ont payé un prix plus lourd que les occidentaux

De façon générale, ce sont les marins asiatiques (Bengalis, Indiens, Thaïlandais, Vietnamiens, etc.), qui ont payé le prix le plus lourd en durée de détention. Abandonnés en général par leurs armateurs ou propriétaires, ils ont croupi dans des conditions souvent difficiles en Somalie. Les marins occidentaux ont généralement été libérés plus vite. La durée la plus longue observée a été pour les marins danois du MV Leopard qui sont restés plus de 800 jours en détention.

La diminution des attaques pirates

Après une forte augmentation des attaques de pirates entre 2008 et 2011, les patrouilles continues en mer par des navires de plusieurs forces navales (européenne, OTAN, nationales…) comme les mesures d’auto-protection à bord des navires marchands (+ les gardes privées) et l’action à terre, les attaques de pirates basés en Somalie ont « actuellement été supprimées » signale-t-on au QG de l’opération européenne Atalanta.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Lire :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).