Un battlegroup européen made in UK. Si si !

Exercice Dragon en Pologne de l'armée britannique (crédit : MOD / Crown - archives B2)
Exercice Dragon en Pologne de l’armée britannique (crédit : MOD / Crown – archives B2)

(BRUXELLES2) C’est toute l’ironie de l’histoire. Au moment même où les Britanniques s’apprêtent à quitter l’Union, ceux-ci auront, dans les six mois à venir, à compter du 1er juillet, une force de réaction rapide (battlegroup) sous leur commandement et constituée en grande partie de sujets de Sa Gracieuse majesté (avec des Nordiques, des Irlandais et des Baltes).

La fameuse invasion du Royaume-Uni par l’armée européenne comme le disait le Daily mail il y a quelques jours (après avoir beaucoup fumé et beaucoup bu) n’aura certainement pas lieu (Lire : Big news ! L’armée européenne existe. Le Daily Mail l’a rencontrée). Mais ce serait plutôt un sacré retournement si, pour la première fois, où l’Union européenne engage à l’extérieur un battlegroup, ce soient des Britanniques qui aillent battre le pavé ou volet dans le sable sous le drapeau bleu à 12 étoiles.

Cela reste de la théorie pour l’instant… Car jusqu’à présent, même quand les conditions semblaient réunies, les ministres de la Défense de l’Union européenne ont toujours hésité à passer de la théorie à la pratique. Si j’étais bookmaker, après avoir beaucoup perdu sur les sondages du Brexit, je ne jouerai donc pas, pour me remplumer, sur ce genre d’engagement, ou alors à au moins 100 contre 1 !

(Nicolas Gros-Verheyde)