Les cinq otages tchèques retenus au Liban sont libres

(B2) Le Libano-Ukrainien Ali Taan Fayyad détenu en république Tchèque ne sera pas extradé vers USA. Il reviendra au Liban. C’est la contrepartie semble-t-il, à la libération des cinq otages tchèques, retenus au Liban depuis près de six mois.

« Les cinq Tchèques, enlevés en juillet l’année dernière au Liban, ont été retrouvés sains et sauf, lundi soir (1er février) », a en effet annoncé le ministère tchèque des Affaires étrangères dans un communiqué. Ils « se trouvent actuellement sous la protection des forces de sécurité libanaises. Et leur état de santé est satisfaisant ». Le ministre Lubomir Zaoralek a chargé l’ambassade de Beyrouth de prendre toutes les dispositions pour assurer « le retour le plus rapide possible des citoyens tchèques. Un avion spécial de la république Tchèque devrait les rapatrier ».

Le ministère s’est cependant refusé à donner de « plus amples informations en raison de l’enquête en cours menée par le ÚOOZ » l’unité de lutte contre le crime organisé, ni à confirmer les termes de l’échange.

Les cinq Tchèques (journalistes, avocat et officier) et leur chauffeur avaient disparus, samedi (18 juillet), dans le village de Kefraya, dans la vallée de la Békaa, enlevés par des personnes non identifiées (Lire aussi : Enlèvement de 5 Tchèques au Liban : un rapt criminel ?).

(NGV)