Des armes neutralisées utilisées lors des attentats de Paris

(B2) La question de la mauvaise neutralisation des armes automatiques préoccupe les experts européens, depuis les attentats de Paris de janvier 2015. En effet, selon plusieurs sources françaises et européennes, deux des Kalachnikovs utilisées par les frères Kouachi, achetées par un intermédiaire en Belgique (1), provenaient de Slovaquie. Un pays réputé plus souple dans la vente d’armes de poing et automatiques modifiées, qui sont neutralisées mais peuvent être aisément remises en état de marche original.

Europol a lancé une opération pour saisir des armes en circulation achetées en Slovaquie. Une opération dénommée « Mars ». Selon lidovky.cz, cité par l’agence CTK, la police tchèque a surtout saisi ces armes achetées en Slovaquie chez « des collectionneurs ou des passionnés d’histoire militaire.

(NGV)

Lire aussi l’enquête d’Euronews

(1) Lire: La Belgique point d’appui pour le réseau Kouachi-Coulibaly ?

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).