Attentats de Paris. Plusieurs victimes européennes et d’autres pays (Maj8)

Attentats de Paris. Plusieurs victimes européennes et d’autres pays (Maj8)

Share
SecouristesAttentatsParis@CRF151113

Secouristes évacuant un blessé à Paris, le 13 novembre (Crédit : Croix-Rouge)

(B2) Les attentats de Paris vendredi 13 novembre au soir sont sans doute un des plus lourds au niveau européen. Il pourrait dépasser les 130 morts au final.

La plupart des hôpitaux de « grande garde » mobilisés

Le premier bilan complet dressé par les autorités françaises,  transmis par l’AFP, samedi en fin d’après midi, fait état de 129 morts, 352 blessés dont 99 en « urgence absolue » (1). La plupart sont évacués sur les hôpitaux de l’Assistance Publique / Hopitaux de Paris (AP-HP) essentiellement à la Pitié Salpétrière (13e), Saint-Antoine (12e), Lariboisière (10e), Henri Mondor (Créteil). D’autres (58 personnes) sont pris en charge par les hôpitaux militaires : Percy (Clamart) et Bégin (Vincennes). L’AP-HP précise dimanche (15 novembre, 17h) que parmi les 80 personnes en urgence absolue reçus dans ses établissements, 35 ont pu sortir de soins intensifs, 42 sont toujours en réanimation et 3 personnes sont décédées depuis leur admission. Un nouveau bilan établi lundi (16 novembre) précise qu’il ne reste plus que 29 personnes en réanimation lourde. Jeudi (19 novembre), un patient hospitalisé décède. Le bilan est revu à la hausse, à 130 morts.

Une vingtaine d’autres nationalités

On décompte 12 victimes européennes de 7 Etats membres, essentiellement au Bataclan lors du concert des Eagles of Death Metal. Le président de la république mentionne dans son discours au Congrès, lundi, qu’il y a « des dizaines d’étrangers, représentant 19 nationalités différentes ». Dont la moitié provenaient de l’Union européenne, selon nos informations. En prenant en compte les blessés, il y aurait d’autres nationalités concernées.

Trois Belges ont été tués selon le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders. Milko Jozic et sa compagne Elif Dogan, une jeune belge d’origine turque, tous deux originaires de Liège, vivaient à Paris depuis.

Un Britannique a été tué a confirmé le Foreign Office. Nick Alexander vendait des objets dans le Bataclan selon la BBC. D’autres Britanniques pourraient être blessés.

Deux Espagnols, Juan Alberto González, âgé de 29 ans, originaire de Madrid, décédé au Bataclan et Michelle Gil Jaimes (à la double nationalité mexicaine), 27 ans fauchée rue de Charonne.

Une Italienne, Valeria Solesin, doctorante en démographie à l’université Paris I Sorbonne. « Era giovane, brava, innocente Ricordiamo con la sua famiglia e con tutti i suoi amici » lui a rendu hommage le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni.

Deux Portugais : un homme de 63 ans, Manuel Dias, résidant à Paris, mort aux abords du Stade de France ; une jeune femme, Precilia Correia, née en France en 1980 avec la double nationalité, au Bataclan.

Deux Roumains sont décédés, a annoncé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Ils ont été abattus sur une terrasse rue de Charonne. Mort confirmée par les autorités françaises. Selon certaines informations de la presse roumaine, il s’agit d’un couple de Tulcea et Baia Mare, Chiprian Calciu (31 ans) et Lacramioara Pop (29 ans) qui laissent un petit enfant de 18 mois.

Une Suédoise, originaire de Västerås (dans le centre de la Suède), a été tuée, a confirmé Johan Tegel, un porte-parole du gouvernement samedi matin à la télévision publique. Elle avait une vingtaine d’années et étudiait à Paris. Une autre jeune Suédoise de 20 ans est blessée.

Parmi les autres nationalités, on note 14 autres victimes selon un bilan encore provisoire :

  • Une Arménienne, Lola Ouzounian, adolescente de 17 ans ;
  • deux Algériens (une femme de 40 ans et un homme de 29 ans, Kheireddin Sahbi) ;
  • un Burkinabais (Hyacinthe Koma, 37 ans) qui servait au bar Les Chics Types ;
  • un Egyptien (Salah Emad El-Gebaly, selon le Monde) ;
  • un Marocain (Amine Ibnolmobarak architecte de 29 ans) et sa femme blessée ;
  • une Sénégalaise, proche d’un conseiller spécial du chef de l’État Macky Sall (a confirmé celui-ci selon France 24) ;
  • deux Tunisiennes, qui vivaient dans la région du Creusot (Halima et Hodda Saadi, 37 et 35 ans) ;
  • une Américaine d’origine mexicaine (Nohemi Gonzalez), étudiante en art à l’université d’État de Long Beach, Californie. D’autres Américains seraient blessés ;
  • un Mexicain (Michelli Gil Jaimez) 27 ans, qui travaillait au café des Anges.
  • deux Chiliens (Luis Felipe Zchoche Valle + Patricia San Martin- réfugiée en France depuis le coup d’Etat de 1973 tuée en même temps que sa fille Elsa Delplace San Martin) ;
  • un Vénézuelien (Sven Alejandro Silva Perugini, 29 ans, qui avait élu domicile en Espagne, à Palma de Majorque).

Une liste des victimes, quasi-complète (120 personnes) a été publiée mercredi par Mediapart

Plusieurs Européens et étrangers figurent parmi les blessés

Trois Néerlandais sont blessés, dont deux gravement, et un plus légèrement, deux hommes et une femme, a confirmé le ministre néerlandais des Affaires étrangères Bert Koenders.

Une Suissesse a été blessée. Elle a été rapatriée en Suisse lundi matin, dans un avion sanitaire de la Rega.

D’autres Américains et Brésiliens figurent aussi parmi les blessés.

(NGV)

(1) On peut remarquer le taux de mortalité assez important — 1 décès sur 3 blessés — largement supérieur à ce qui a été observé dans les vagues d’attentats précédents (1986, 1995), souvent perpétrés sous la forme de bombes ou de véhicules piégés.

NB : Les ambassades et consulats étrangers à Paris sont mobilisés également pour identifier si certains ressortissants figurent parmi les victimes (tués ou blessés). Un numéro d’urgence a été mis en place par le Quai d’Orsay à destination de l’étranger. + 33 (0) 1 45 50 34 60 .

NUmeroAppelUrgenceQuaiOrsayAttentatsParis

Mis à jour sam 14.11 17h – dim 15.11 1h et 20h – lun 22h – mar 23h – mer 11h – jeu 11h