Dernières nouvelles des missions de maintien de la paix de l’UE – PSDC (octobre 2015)

(B2)

Manjaca (nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine). Entrainement pour opérations de maintien de la paix  

(Crédits: EUFOR BiH)
L’exercice permet aux forces formées par EUFOR de mettre en pratique les enseignements et identifier les points clés à améliorer. (Crédits: EUFOR BiH)

Monter et faire fonctionner un point de contrôle ou un poste d’observation, répondre à des incidents lors de patrouilles, réaliser une évacuation médicale ou encore éliminer munitions et matériels explosifs. C’état l’objectif de l’exercice conjoint mené par la force européenne de maintien de la paix (EUFOR Althea) et les forces armées de Bosnie-Herzégovine courant octobre (du 13 au 22). Cet exercice annuel permet d’évaluer les avancées réalisées par ces forces armées pour une possible intervention en opération de paix, et pour le maintien de la sécurité dans leur propre pays.

Kati (Bamako-Mali). EUTM Mali complète le deuxième cours d’Instructeur d’armes d’appui 

(Crédits: EUTM Mali)
L’enseignement a notamment porté sur le SPG9 et le RPG7, deux lance-roquettes différents, mais tous les deux en usage dans les Forces armées maliennes (FAMA)  (Crédits: EUTM Mali)

Lance-roquettes, mitrailleuse moyenne, mitrailleuse lourde, et finalement mortiers. Ce sont quelqu’unes des armes pour lesquelles trente militaires maliens ont été formés dans l’utilisation, la maintenance et les techniques de tir. Pendant les quatre dernières semaines, le 2ème cours d’instructeur d’armes d’appui d’EUTM Mali a été mené dans les installations militaires à Kati, à quelques kilomètres de Bamako. La plupart de ces soldats n’avaient aucune expérience dans le maniement de ces armes. Ils sont maintenant prêts à instruire d’autres soldats. Leur apprendre l’utilisation et la maintenance de ces différents types d’armes, a été difficile pour les différents instructeurs de la Lettonie, la République tchèque et la Finlande, reconnaissent les Européens.

Niamey (Niger). Finalisation de la formation des formateurs des forces de sécurité intérieure

Les compétences pédagogiques prétendent valoriser et pérenniser les formations dispensées par l’unité des compétences techniques (Crédits: EUCAP Sahel Niger)
Les compétences pédagogiques prétendent valoriser et pérenniser les formations techniques (Crédits: EUCAP Sahel Niger)

En octobre, les Européens d’EUCAP Sahel Niger ont franchi un pas dans la formation des formateurs dans les force de sécurité nigériennes. Les instructeurs de la Garde nationale ont été formés, tant pour la formation initiale des recrues, comme pour la formation continue. Les formateurs de l’Ecole de Gendarmerie de Niamey, formés en septembre, se sont réunis avec les Européens du 5 au 9 octobre. L’objectif était d’analyser la mise en pratique de leur formation. La priorité est donnée au choix des techniques et méthodes pédagogiques les plus adaptées aux métiers des forces de sécurité. Cette « mallette pédagogique » est commune à tous les corps des Forces de sécurité intérieur nigériennes. Cela permet l’interopérabilité et facilite les actions conjointes dans la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée, l’immigration clandestine et les activités criminelles associées, selon un communiqué d’EUCAP Sahel Niger.

Nova Vodolaha (est de l’Ukraine). L’amélioration des réponses policières dans une deuxième station 

(Crédits: EUAM Ukraine)
Un premier résultat à Nova Vodolaha : l’arrivée plus rapide de la police sur place (Crédit: EUAM Ukraine)

La police de Nova Vodolaha arrive maintenant deux fois plus vite sur le terrain après un appel au 102. C’est le résultat des changements d’organisation interne prônés par les conseillers européens, affirme un communiqué d’EUAM Ukraine. La mission européenne de conseil aux forces de sécurité collabore avec le Département principal du ministère de l’Intérieur. Ce projet est similaire à celui de la station de police de  Sambir. L’objectif est de regagner la confiance des citoyens et d’améliorer la gestion de l’ordre public.

Chinisau (Moldavie). Lutte contre le trafic de tabac pour EUBAM 

Le gouvernement moldave a lancé sa stratégie nationale de lutte contre la contrebande de cigarettes le 27 octobre. L’Ukraine travaille encore sur la version finale de sa stratégie. Conseillés par les experts européens d’EUBAM Moldavia, une coordination régionale se met en place. La capital moldave est devenue le centre de la lutte contre la contrebande de cigarettes dans la région. Les 21 et 22 octobre, s’y sont réunis des experts des organismes d’application de la loi en Moldavie, Ukraine, Hongrie, Pologne, Roumanie et Slovaquie, ainsi que les principaux producteurs de cigarettes (British American Tobacco, Japan Tobacco International, Imperial Tobacco et Philip Morris). Les représentants des agences européennes Europol, OLAF et SELEC, ainsi que le Royaume-Uni ont également été présents.

Palestine. EUPOL livre du matériel informatique à la police civile 

(Crédits: EUPOL COPPS)
(Crédits: EUPOL COPPS)

EUPOL COPPS a livré du matériel informatique et mobilier à la police civile palestinienne (PCP) ce 14 octobre. Ce matériel équipe désormais un bureau central, au service de la police civile des 11 districts. L’informatisation facilite leur travail, notamment dans les tâches quotidiennes de planification et la réalisation des activités. Dans un communiqué, EUPOL reconnait que « communication et coordination sont la clé pour résoudre les problèmes logistiques » auxquels cette police communautaire fait face.

(Leonor Hubaut)

Lire aussi :