Les Mistral : on rembourse ! (François Hollande)

(BRUXELLES2) La confirmation est venue du plus haut niveau de l’Etat. Le président français François Hollande a confirmé ce mercredi (22 avril), lors de sa conférence de presse commune avec le président ukrainien Porochenko, à l’Elysée. Si les BPC Mistral ne seraient pas livrés à la Russie, ils seront remboursés !

« Si les bateaux ne sont pas livrés, je ne vois pas comment ils peuvent être payés. C’est un principe assez simple. Soit vous livrez, vous êtes payés, soit vous ne livrez pas, vous devez rembourser ce qui a été payé, en tout cas, vous ne pouvez pas demander d’être payés en plus. Avec la Russie, c’est le même langage. De ce point de vue là, avec le président Poutine, nous sommes parfaitement au clair. Selon les différentes hypothèses, vous aurez paiement ou remboursement », a ajouté le président.

C’est la première fois que l’hypothèse « remboursement » qui signifie la fin du contrat est évoquée publiquement par le gouvernement français. Ce qui confirme ainsi nos informations publiées en début de semaine. Lire : Les Mistral russes c’est fini… ou presque ? Elle survient juste après l’attribution probable à Airbus hélicoptères du méga-contrat polonais pour les Caracal. Une sorte de compensation indirecte.

(NGV)