Bombardements près de Mariupol

Carte ShyrokyneMariupol Ukraine
carte de situation – Google

(B2) Les observateurs de l’OSCE présents dans l’est de l’Ukraine ont dénoncé samedi (28 mars), l’escalade des combats à Shyrokyne – à 20 km à l’est de Mariupol près de la mer – contrôlée par les séparatistes prorusses de la République populaire du Donetsk (DPR) ces derniers jours. Alors que, bien souvent, ce sont les militants prorusses qui sont mentionnés comme la cause de ces tirs, cette fois, ce sont les forces ukrainiennes gouvernementales qui sont mises en cause.

Des tirs venant des lignes ukrainiennes

Vendredi (27 mars), ils ont ainsi décompté « plus de 225 obus de mortier de 14h40 à 17h15 ». Des obus tirés, selon les observateurs, « à partir d’une position des forces armées ukrainiennes (régulières) situées dans Berdianske ». En retour, les forces prorusses auraient tiré « près de 20 obus de mortier ». Les bombardements ont continué jusqu’à 18h35, « selon les représentants ukrainiens et russes du Centre conjoint de contrôle et de coordination à Bezimenne, ainsi que des contacts au sein de la communauté des personnes déplacées de Shyrokyne », et des tirs d’armes légères sporadiques et de RPG ont continué jusqu’à environ 20h40.

Des militaires prorusses menaçants

A signaler que samedi (28 mars), les observateurs se sont fait accrochés par un combattant prorusse de la DPR, particulièrement « agressif » et qui « a tiré trois coups de feu en l’air ».

(NGV)