75 jours de grève de la faim pour Savchenko. Sa libération est urgente dit l’UE…

(B2) Le sort de la pilote militaire ukrainienne Nadiya Savchenko emprisonnée en Russie est plus qu’inquiétant. La pilote en est à son 75e jour de grève de la faim. Une durée significative. On a passé le cap du danger pour sa vie personnelle. Et le rejet en appel de sa libération par un tribunal de Moscou n’est pas pour rassurer. Ce « rejet (…) a de lourdes conséquences » s’alarme la Haute représentante de l’UE, Federica Mogherini. « La Russie porte la responsabilité de la santé très fragile » de la pilote. L’Union européenne appelle donc les autorités russes à libérer Mme Savchenko urgence « pour des raisons humanitaires ». Et d’ajouter. « Ce serait en accord avec le « paquet de mesures pour la mise en œuvre des accords de Minsk » récemment accepté et l’engagement de libérer tous les otages et les personnes détenues pour des raisons liées au conflit en Ukraine ».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).