Le bazar en Libye, c’est pas nous (Stoltenberg)

Jens Stoltenberg à son arrivée à Riga face à la presse (Crédit : Présidence lettonne de l'UE)
Jens Stoltenberg à son arrivée à Riga face à la presse (Crédit : Présidence lettonne de l’UE)

(BRUXELLES2 à Riga) Interrogé par B2 sur la situation en Libye, près de 4 ans après l’intervention de l’Alliance Atlantique dans le pays, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, n’a eu aucun regret sur la façon dont l’opération s’est conduite et s’est terminée. L’Alliance atlantique « a fait son travail, en ligne avec les résolutions internationales ». Et l’opération a été un « succès ». Quant à ce qui est advenu après l’intervention est, d’après lui, « le fait de la communauté internationale (qui) n’a pas pu prendre le relais » !

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).