Nouvelle étape pour B2

Nouvelle étape pour B2

Share
ItwParlEurop 2014-10-22 14.40.23

© ngv / B2

(BRUXELLES2) B2 vient d’être reconnu comme un média « d’information et de politique générale », agrément donné par la CPPAP, la commission paritaire de publications et des agences de presse, aux médias qui respectent certaines conditions. Ce « label » – peu connu hors de France – est important pour nous en termes symboliques comme aussi de reconnaissance qu’un média uniquement « on line » peut être aussi, un outil « utile » d’informations. Merci à tous ceux qui ont soutenu et aiguillé dans cette démarche – notamment au sein du SPIIL (le syndicat de la presse en ligne) – qui n’était pas facile.

Cet agrément va nous permettre d’approfondir et de développer  notre information, il nous encourage à exercer d’autant plus notre métier d’information : expliquer, décrypter certaines situations ou décisions complexes, pointer là ne fonctionne pas, mais aussi souligner ce qui produit des résultats, assumer certaines positions éditoriales, quitte à nous vouloir l’ire des uns et des autres (qui, généralement, reconnaissent que nous n’avions pas tort …), ce qui suppose parfois d’être à contre-courant de certaines tendances de l’actualité pour ne pas oublier certaines zones qui ne font pas l’actualité. C’est notre motto : informer toujours, déranger au besoin, faire réfléchir souvent…

B2 avance aujourd’hui sur deux jambes. D’une part, une section publique (le blog), dont la réputation n’est plus à faire, qui a un contenu plus généraliste, sur ce qu’est aujourd’hui l’Europe politique, ses institutions, projets et… ses émois. D’autre part, une section plus professionnelle (le club), disponible sur abonnement, où nous décryptons de façon plus approfondie certaines politiques en particulier — politique étrangère, paix et sécurité, industries de défense —. L’une permet d’assurer, et consolider, le développement de l’autre, voire de développer de nouveaux « services ». Comme le quezako  (compris dans l’abonnement ou accessible séparément), une encyclopédie en ligne sur la PESC/PSDC, enrichi et complété régulièrement. En tout, nous dépassons aujourd’hui allègrement les 8000 articles, dans nos archives.

Les premiers retours nous encouragent. Nous n’avons pas de démarche commerciale très développée (très agressive), pas de publicité, pas de sponsor. Ce qui nous permet de maintenir notre indépendance. Mais le bouche à oreille fonctionne, nos premiers lecteurs nous sont fidèles et d’autres nous rejoignent, non seulement au coeur du dispositif européen (Commission, Conseil, Parlement) mais aussi au niveau des organisations internationales, des ministères, des représentations diplomatiques (et non des moindres) ; des universités, des thinks-tanks, des entreprises, des journalistes, des individualités qui cherchent à mieux appréhender sur ce que pourrait être demain cette politique étrangère et de sécurité commune.

Le fait d’être en français – dans un monde de plus en plus anglophone – est certainement perçu parfois comme un handicap à notre développement. Pour nous, c’est un avantage. Et nous continuerons de défendre une approche qui, au-delà de la langue, reflète aussi une différence de conception, de pensée politique qui n’est pas totalement innocente en matière de politique étrangère. Ce qui ne nous empêche pas de regarder avec attention ce qui se passe au-delà des frontières hexagonales. C’est tout le contraire. Nous lisons, avec plaisir, et transcrivons dans la langue de Molière ce qui se dit ou se trame à Londres comme à Berlin, à Varsovie comme à Prague, Rome, Madrid ou Athènes.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Logo Entete B2 ProClub 2015

La nouvelle ligne d’en tete du Club de b2