Passage de flambeau entre Italiens et Néerlandais dans l’Océan indien

Passage de flambeau entre Italiens et Néerlandais dans l’Océan indien

(crédit : marine italienne)

(crédit : marine italienne)

(B2) Le contre-amiral italien Guido Rando a passé le drapeau, vendredi (13 février), de commandant de la force européenne anti-piraterie Atalanta sur zone, à son homologue suédois Jonas Haggren. Celui-ci servira à bord d’un navire amiral, qui ne sera pas de sa nationalité, le navire amphibie néerlandais Johan De Witt. Et pour l’instant il n’est pas question pour les Européens d’abandonner le terrain maritime (*). C’est « un témoignage de la détermination de l’Union européenne pour lutter contre la piraterie et assurer ainsi la sécurité du trafic international de marchandises sur la mer dans ce domaine important stratégique » a souligné le contre-amiral italien Paolo Pezzutti, le commandement de l’opération en second au QG d’opération à Northwood (Londres), qui assistait à la cérémonie à Djibouti. C’est la fin d’un long déploiement (6 mois) pour les Italiens de l’Andrea Doria qui a assuré la fonction de navire amiral durant les derniers mois. « Vous êtes l‘unité qui a eu le plus long séjour comme navire amiral lors de l’opération Atalanta » a tenu à féliciter le contre-amiral G. Rando

(NGV)

(*) L’opération soeur menée par l’OTAN (Ocean Shield) est, pour l’instant, au ralenti, comptant 1 navire, voire 0. Celle sous l’égide des Américains (CTF 151) est à évolution variable, au sein de la CMF (combined maritime force), selon les forces et pays disponibles. Elle est actuellement dirigée par les Japonais.