Lutte contre le terrorisme. L’appel à la raison de Rinkevics (Lettonie)

Rinkevics 20150107 15.08.01(BRUXELLES2) A l’ouverture de la présidence lettonne de l’Union européenne, le ministre letton des Affaires étrangères, Edgars Rinkēvičs, a appelé à être raisonnable dans l’approche anti-terroriste européenne. Les ministres de la justice et de l’intérieur des Etats membres doivent « travailler très étroitement avec la Commission européenne, notamment pour définir une politique efficace par rapport aux combattants étrangers ».

Trouver un équilibre

« C’est une très difficile période, difficile aussi pour la démocratie » a ajouté Rinkevics répondant à la presse. « Il faut veiller à avoir une politique de sécurité efficace mais trop stricte. Il faut savoir aussi préserver nos libertés, ne pas avoir de contrôles n’importe où n’importe quand. Il faut trouver un équilibre entre la sécurité et nos libertés. C’est le principal défi ».

Le phénomène des combattants étrangers touche aussi la Lettonie

Aucun pays « n’est à l’abri d’ailleurs, même la Lettonie » a confié le ministre à B2, visiblement inquiet de ce phénomène. Selon nos informations, au moins 3 Lettons seraient aujourd’hui engagés comme « combattants étrangers ». Un serait parti combattre en Irak. Deux autres (jeunes) hommes auraient pris la direction de l’Ukraine, du Dombass, aux côtés des prorusses, sans qu’on sache très bien la valeur de leur engagement. Ils ont été répété diffusant des videos sur YouTube, affirmant vouloir « combattre » et « tuer ».

(Nicolas Gros-Verheyde à Riga)

A suivre : e compte twitter du ministre : @edgarsrinkevics

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).