Un véhicule européen (EUPOL Afghanistan) visé par un attentat suicide à Kaboul (maj)

(BRUXELLES2) Un véhicule de la mission EUPOL Afghanistan a été « impliqué » dans un attentat suicide, aujourd’hui à Kaboul, a confirmé la mission européenne de soutien à la police afghane, ce lundi (5 janvier). On ne peut encore dire si c’est le véhicule même d’EUPOL Afghanistan était visé. Une enquête est ouverte « en liaison étroite avec la police nationale afghane » souligne-t-on  la mission européenne. Mais le mouvement taliban a revendiqué ouvertement cet attentat visant un véhicule européen.

Le véhicule d’EUPOL (*) roulait vers l’est « sur la route Jalalabad à Kaboul » quand il a été victime « à 13h24 » (heure locale = env. 10h Bxl) d’une explosion d’un véhicule stationné. Il n’y a pas de casse apparemment chez les membres d’EUPOL. « Les occupants du véhicule sont sortis indemnes » indique le chef par intérim de la Mission Pia Stjernvall dans un communiqué. Mais « plusieurs civils ont été blessés », et d’autres ont été mortellement atteints. Selon un dernier bilan dressé par la police afghane, on compte 2 décédés et 12 blessés.

La mission EUPOL Afghanistan a été touchée indirectement il y a un an par un attentat dans un restaurant fréquenté par de nombreux expatriés à Kaboul, faisant 2 morts parmi les employés de la mission : une Danoise et un agent britannique de sécurité (lire : 2 morts à EUPOL Afghanistan dans un attentat d’un restaurant à Kaboul).

Précisons que cette mission n’est qu’une mission « de conseil » sans mandat exécutif (pas de pouvoir d’arrestation ou de sécurisation). L’objectif étant essentiellement de procurer des conseils et des formations aux autorités afghanes, et au corps de police de Kaboul.

(NGV)

(*) Certaines informations mentionnent un « blindé ». A notre connaissance, EUPOL ne dispose pas de « blindé » dans la dénomination habituelle d’un véhicule militaire mais plutôt de véhicules disposant d’un « blindage » pour protéger ces occupants.

(Mis à jour) 6 janvier, réévaluation du bilan.

 

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).