La vérité de Paul Barril sur le Rwanda

BarrilParolesDHonneur(BRUXELLES2) Aujourd’hui retiré de l’action, le commandant Paul Barril, ancien chef du GIGN, reprend la plume pour raconter sa vérité sur le génocide de 1994 au Rwanda. Ce livre qui était attendu depuis plusieurs mois est finalement paru aux éditions Télémaque. « Il est du devoir des derniers témoins dont je fais partie de rétablir l’histoire de cette tragédie rwandaise » écrit-il.

Documents à l’appui, Barril accuse Paul Kagamé et le FPR d’avoir fomenté un climat d’insécurité et de haine, visant à éliminer du pouvoir le président Habyarimana.

La stratégie de Kagamé a consisté à exacerber les tensions interethniques, puis à intensifier les actes terroristes pour déclencher des massacres en chaîne des Tutsis et pouvoir justifier ensuite une prise de pouvoir par les armes, sous le prétexte fallacieux de rétablir au Rwanda la stabilité.

Pour lui, l’action du chef du FPR découle directement de son poste en Ouganda

 

Il veut aussi dédouaner la France de toute complicité du génocide

 « Ceux qui, en 2014, accusent encore François Mitterrand de complicité de génocide sont des manipulateurs. Les notes confidentielles qui émanent de l’Élysée à cette époque témoignent au contraire du souci permanent du Président d’agir au mieux pour éviter que la situation ne s’embrase. François Mitterrand n’a eu de cesse de mettre en garde les présidents américains Bush et Clinton sur les risques de guerre interethnique. Le président français a toujours donné la priorité à une solution politique fondée sur le dialogue.

Il souligne combien l’action de Paul Kagamé a été à la fois influencée par les Américains

Kagamé s’est souvenu du précieux conseil donné par un cadre de la CIA : « Agissez toujours sous couvert d’un prétexte valable, veillez à apparaître comme si vous étiez du bon côté de la loi, du côté du plus faible. Et, pour soutenir votre action : communiquez, infiltrez, manipulez. » Kagamé est un très bon élève… (et…) et un grand stratège.

Et par son expérience comme Ouganda

Son passé de chef des services secrets ougandais a été rayé de sa biographie officielle. En 2014, les services secrets rwandais sont considérés comme les meilleurs d’Afrique. Ils excellent dans le domaine du renseignement et celui des opérations clandestines. Leur méthode d’interrogatoire est copiée dans toute l’Afrique.

Paroles d’honneur, la vérité sur les génocides au Rwanda (Editions Télémaque / Essor de la Gendarmerie, 240 pages, 19,90 €)