A l’Est, çà ne s’arrange pas

Carte UkraineEstOperAntiTerror@Ukr141129

(BRUXELLES2 à Kiev) « Depuis les accords politiques de Minsk, la situation n’a pas changé » sur le terrain, c’est ce qu’a pu me répondre aujourd’hui, lors du traditionnel point de presse quotidien, le chef adjoint du Centre de crises du Conseil national de Défense et Sécurité de l’Ukraine, Volodymyr Polevyi. Les Russes et les séparatistes ne « se conforment pas aux accords, il y a eu des « soi-disant élections », il n’y a pas de cessez-le-feu ».

Les « terroristes » continuent d’attaquer

En témoignent les incessants « incidents » qui font des morts de part et d’autre de ce qui est une vraie guerre, à tous points de vue : militaire d’abord, politique ensuite, de communication enfin. « La situation dans les régions de Donetsk et Louhansk n’a pas beaucoup changé au cours de la dernière journée » évalue Volodymyr Polevyi. « Les terroristes (*) continuent d’attaquer et bombarder les positions des forces ukrainiennes de l’opération anti-terroriste (ATO) (*) ».

Incidents à répétition

Les miliciens ont tiré à l’artillerie et armes légères contre des positions des soldats ukrainiens à l’aéroport de Donetsk. Les « terroristes » (*) ont tiré sur les bases et les postes de contrôle ukrainiennes près Avdiyivka, Opytne, Pisky et Novobakhmutivka à l’artillerie, au mortier et et au RPG (lance-grenades). Idem à Debaltsevo et dans la zone de l’autoroute de Bakhmutivska. Près du village de Tonenke, ce sont des « Grad » (ces lances-roquettes montées sur des véhicules) qui ont pris le relais pour prendre sous le feu, « à deux reprises, les positions ukrainiennes. Etc.

Un drone de fabrication russe abattu

Les forces ukrainiennes ont abattu jeudi (27 novembre), dans la zone de Shchastya, un drone militaire de fabrication russe, avec leurs installations anti-aériennes ZU23-2.

Pertes humaines

Les pertes sont continuelles. Ainsi un soldat ukrainien a été tué, 11 autres ont été blessés, selon le bilan qu’il dresse pour la journée du 28 novembre. La veille, 1 soldat avait été tué et 3 autres blessés. Ainsi que 3 civils dans des bombardements.

La situation de la population devient difficile

Pour l’officiel ukrainien, « la situation humanitaire devient de plus en plus exacerbée. la population locale a des problèmes d’accès à l’eau, au gaz, à’ l’électricité, au chauffage, aux fournitures médicales, au transport, la nourriture et le manque d’argent. » explique-t-il. Ce qui se traduit, selon lui « par la croissance rapide de la dissidence parmi les habitants ». La « nourriture et d’autres marchandises importées dans les villes occupées sont (en effet) sous le contrôle de militants et conservés dans les entrepôts ou volées par les groupes terroristes (*) ».

Détournement de l’aide humanitaire

Il précise : « Les convois humanitaires (russes) sont une fiction, une image pour la télévision. L’aide n’est pas parvenue aux personnes, le fret a été utilisé par les rebelles. » Ces camions suscitent des convoitises. « Cette semaine, il y a eu une confrontation entre les gangs de terroristes dans la région de Luhansk qui a dégénéré de façon grave. Les miliciens s’accusent publiquement l’un et l’autre d’avoir détourné et volé les marchandises transportées en provenance de Russie ». Hier ainsi, lors de ce qui s’apparente à un règlement de compte, « 12 terroristes (*) de la LNR (**) ont attaqué » le quartier-général d’un « gang de Cosaques du Don à Antrazyt ». Bilan : 12 « cosaques » au tapis, dont le « commandant « de la ville ».

La demande de voir la Croix-Rouge impliquée

Le responsable ukrainien demande, une de fois de plus, que la « Croix-Rouge soit impliquée pour vérifier le contenu et la destination de ces camions » qui traversent la frontière, et dont on ne sait plus trop ce qu’ils deviennent ensuite.

(Nicolas Gros-Verheyde, à Kiev)

(*) Pour le gouvernement ukrainien les forces séparatistes pro-russes sont qualifiées de « terroristes » et l’opération en cours à l’est du pays est une opération anti-terroriste (ATO).

(**) la république, auto-proclamée, populaire de Louhansk

Comments are closed.