Kader Arif démissionne, remplacé par Jean-Marc Todeschini

Kader Arif à l'ossuaire de Douaumont pour le centenaire de Verdun (crédit : Min. Défense / ECPAD / Karaghesian)
Kader Arif à l’ossuaire de Douaumont pour le centenaire de Verdun (crédit : Min. Défense / ECPAD / Karaghesian)

(B2) C’est un petit séisme dans le milieu de la défense française. Le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, ancien eurodéputé, Kader Arif a remis aujourd’hui sa démission« afin d’apporter toutes les précisions visant à l’établissement de la vérité dans le cadre de l’enquête préliminaire menée par le parquet financier dans laquelle son nom est cité » précise l’Elysée dans un communiqué. Jean-Marc Todeschini, Sénateur de la Moselle, qui le remplace avec le même titre de « Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire ». Cette démission fait notamment suite à une enquête de Mediapart qui révélait que les bureaux du secrétaire d’Etat ont été perquisitionnés début novembre. Une enquête préliminaire a été ouverte en septembre sur des marchés publics attribués par le conseil régional de Midi-Pyrénées à des parents du secrétaire d’Etat. Il a l’avantage d’avoir été chef de cabinet de Jean-Pierre Masseret, qui a exercé ce poste ministériel de 1997 à 2001 (sous Lionel Jospin).