Les 7 marins du Asphalt venture libérés

(crédit : MPHRP)
Chirag Bahri (à gauche) responsable du MPHRP et les 7 marins otages (crédit : MPHRP)

(BRUXELLES2) Les 7 derniers marins du Asphalt Venture, un cargo norvégien battant pavillon panaméen, capturés en septembre 2010, ont été libérés par leurs ravisseurs, les pirates somaliens, a confirmé, jeudi (30 octobre), Chirag Bahri, directeur régional du programme de réponse humanitaire à la piraterie maritime (Maritime Piracy Humanitarian Response Programme – MPHRP). « Ils sont en sécurité au Kenya », a-t-il ajouté. « Les préparatifs sont en cours pour leur retour en Inde dans les prochains jours. Leurs familles ont été informées. »

Une libération contre une somme modeste

La libération a été organisée, indique le MPHRP, « après un paiement modeste fait pour couvrir les frais logistiques et de transport du groupe qui détient les hommes ». Aucun montant n’a été indiqué.  Peter Swift, le président du Programme, a notamment remercié « l’équipe de Holman Fenwick Willan (un cabinet d’avocats spécialisés dans la marine marchande) qui est intervenue sur une base pro bono pour aider à rendre cette (libération) possible ».

4 ans de captivité !

L’Asphalt venture avait été capturé – avec ses 15 hommes d’équipage – au large de la Tanzanie, il y a 4 ans, le 28 septembre 2010 (Lire : Le MV Asphalt Venture capturé par les pirates à proximité de la Tanzanie).

Une rançon, évaluée à 3,5 millions de $, avait bien été versée, mais seule une partie de l’équipage (8 marins) avait été libérée en avril 2011, une manière de protester contre les méthodes offensives de la marine indienne, avions-nous écrit à l’époque (lire : Dernières nouvelles de la piraterie (17 avril 2011).

Depuis, malgré quelques tentatives, aucune solution n’avait pu aboutir. Et les parents des marins s’étaient récemment plaint d’être abandonnés, et peu soutenus par les autorités indiennes, tant régionales que fédérales (lire dans le Times of India : 4 years on, no freedom in sight for Tamil Nadu man in pirates’ custody).

Encore 30 marins aux mains des pirates somaliens

Selon le dernier bilan qu’on peut dresser, il reste encore 30 marins aux mains des pirates somaliens : les 4 marins thaïlandais du Prantalay 12 (un navire thaïlandais) détenus depuis plus de 4 ans ! et 26 otages taïwanais, philippins, indonésiens, chinois et vietnamiens du FV Naham 3 (un autre navire thaïlandais). La dernière libération opérée avait été en juin 2014 pour les 11 marins du FV Albado (lire : Bonne nouvelle. Les otages du Mv Albedo sont libres ainsi que 3 travailleurs humanitaires).

(NGV)