Retour sur un instantané de Newport. Une réalité différente de l’apparence

François Hollande regarde apparemment dans une autre direction que les autres
François Hollande regarde apparemment dans une autre direction que les autres. Un instantané à rebours de la réalité

(BRUXELLES2) La « fameuse » photo prise au sommet de l’OTAN à Newport (Pays de Galles) où François Hollande regarde en l’air dans une autre direction que ses homologues le défilé des avions de chasse, est un instantané qui ne reflète pas vraiment toute la réalité.

Un certain manque d’objectivité

Cette photo officielle — diffusée par l’OTAN — a été rapidement commentée et décriée comme l’illustration d’un président français en marge de la cérémonie. Pour ceux qui ont suivi attentivement la retransmission de cette « mise en scène » (*), cela ne correspond effectivement pas tout à fait à la réalité. Et en tirer une leçon politique est hasardeux ou partisan et relève d’une certaine absence d’objectivité (voire d’une mauvaise foi patente).

(*) Cette représentation des différents chefs d’Etat et de gouvernement était, en effet, avant tout, une mise en scène, politique, destinée à illustrer l’unité des alliés comme leur confiance en l’outil militaire, au moment où la Russie fait des démonstrations de force.

Un couple franco-allemand en grande discussion

De fait, il n’y avait pas une personnalité politique en marge mais deux. Angela Merkel et François Hollande sont arrivés sur l’espace réservé aux leaders, en discutant ensemble. Un soliloque, entamé auparavant, et qui a quasiment duré durant toute la présentation. Le « couple » franco-allemand se distinguant passablement des autres chefs de gouvernement, se désintéressant assez ostensiblement des autres convives.

Une photo plus illustrative que les autres. Le couple franco-allemand discute sérieusement. Les autres regardent en l’air ou papotent (crédit : OTAN / B2)

Les deux leaders semblant ne prêter que fort peu d’attention au défilé aérien, voire à leurs voisins, mis à part quelques dizaines de secondes. A ce duo franco-allemand, l’Italien Matteo Renzi s’est joint un moment. Mais, rapidement, a laissé le « couple » régler son débat.

Le contraste était frappant avec les autres interlocuteurs qui, visiblement, parlent de la pluie et du beau temps entre eux et regardaient les avions comme des enfants joyeux.

Rasmussen, Cameron, Obama réjouis comme des enfants pour un défilé aérien
Rasmussen, Cameron, Obama réjouis comme des enfants pour un défilé aérien

On peut même trouver une photo identique d’Angela Merkel, qui parait aussi peu attentionnée et regarde devant elle, l’objectif, alors que tous les autres dirigeants sont, nez en l’air, dans une autre direction, à observer la parade aérienne.

Tout dépend du moment où on prend une photo. Sur celle-ci François Hollande regarde dans la même direction que tous. Tandis qu’Angela Merkel ne cache pas son ennui et regarde en face

En fait, il suffit de choisir le moment et la photo pour justifier son propos, même si celui-ci est largement erroné. La photo et sa commentaire ne servant pas alors à révéler ou illustrer une attitude mais à justifier un point de vue idéologique, partisan. Ils ne relèvent pas de l’information mais de la propagande.

(Nicolas Gros-Verheyde)

NB : Sélection photos effectuée par B2 à partir de la vidéo diffusée en « streaming » par l’OTAN

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).