La Commission Juncker se constitue. Le nombre de femmes progresse lentement

(BRUXELLES2 – exclusif) Selon la dernière analyse parue dans l’édition « pro » de B2 Le Club , 18 Etats membres ont déjà confirmé le nom de leur commissaire à Jean-Claude Juncker pour la Commission qui prendra ses fonctions le 1er novembre prochain. Tandis que 5 autres ont un ou plusieurs noms cités régulièrement, de manière plus ou moins officielle.

Le nombre de femmes progresse lentement. La Commission Juncker pourrait être composée de 6 femmes au minimum désormais (inférieur à la Commission actuelle qui compte 9 femmes), 10 au maximum si tous les noms sont confirmés.

Le virage politique vers la gauche n’est pas aussi radical qu’indiqué dans la Commission Juncker : 9 sont de « gauche » (social-démocrate ou apparenté) et 18 de « droite (chrétienne-démocrate ou libérale ou apparenté) avec 1 neutre contre un radio de 7 et 20 dans la Commission Barroso II. L’explication tient au fait que la plupart des gouvernements en grande coalition ont davantage envoyé un tenant de l’aile droite du gouvernement que de l’aile gauche. La Commission Juncker parait cependant plus forte avec un nombre d’anciens Premiers ministres plus important (5 contre 2). Le nombre d’anciens ministres est aussi plus important.

Une petite minorité d’anciens commissaires (de la Commission Barroso II), devrait rester dans la Commission Juncker : seuls 7 « anciens » sont reconduits. Ce qui change par rapport à la Commission Barroso II (11 reconduits) mais est en augmentation depuis les premières analyses.

(NGV)

A lire : Tableau complet et réactualisé, à suivre dans B2 Le Club  (avec noms, appartenance politique, genre, qualité) et statistiques comparées (Commission Juncker vs Commission Barroso II).

Lire aussi :

Comments are closed.