Inondations dans les Balkans. EUFOR Althea et l’armée slovène prêtent main forte (Maj)

 

Un hélicoptère autrichien d'EUFOR Althea en intervention de secours à Zenica (crédit : EUFOR Althea)

Un hélicoptère autrichien d’EUFOR Althea en intervention de secours à Zenica (crédit : EUFOR Althea)

(BRUXELLES2) C’est l’état d’urgence pour EUFOR Althea. La mission européenne militaire en Bosnie Herzégovine a lancé vendredi (16 mai) des opérations de sauvetage en soutien à l’armée bosniaque, après les inondations que connaît le pays. La Bosnie-Herzégovine, comme la Serbie (également touchée), ont demandé une assistance européenne, avec des renforts en « bateaux moteurs » et « en hélicoptères ». Le mécanisme européen de protection civile a été déclenchée.

Des conditions de sauvetages retardées par le mauvais temps

Les opérations aériennes de sauvetage n’ont pu commencé qu’à midi, ce vendredi, du fait de la faible visibilité, précise-t-on cependant à EUFOR Althea. Les « nuages bas n’offraient pas une visibilité suffisante pour des opérations aériennes. (…) Deux hélicoptères ont décollé à midi. Et, 20.000 litres de carburant ont été prêtés par la mission aux hélicoptères des forces armées bosniaques. » A 17h, a-t-il complété dans un autre communiqué reçu par B2, en fin d’après-midi « quatre hélicoptères (autrichiens) étaient mobilisés, en opération dans les zones de Zenica, Maglaj, Tuzla et Samac. Ils sont venus au secours de patients en dialyse, d’une femme enceinte et d’autres personnes en situation d’urgence grave ». Les opérations vont « continuer, selon la demande du ministère de la Sécurité » assure-t-il. Le plus « important pour nous est de sauver les vies et de soutenir la population dans les situations d’urgence ». 130 militaires et leurs véhicules se tiennent « prêts en standbye au camp Butmir pour pouvoir intervenir et prêter assistance si cela nécessite ».

Une situation de catastrophe naturelle grave

Les pluies diluviennes, commencées le 13 mai, continuaient vendredi sur le terrain. L’état des dommages est important, précise-t-on à Sarajevo. Des routes sont bloquées. Des zones entières sont privées d’électricité et d’approvisionnement en eau et les réseaux mobiles sont coupés. « Plusieurs glissements de terrain » ont eu lieu et des ponts sont détruits dans le pays. La mission a également été touchée par les conditions météorologiques : la maison des équipes de liaison et d’observation à Doboj a été inondée. 

L’armée bosniaque mobilisée

Six hélicoptères des Forces armées sont en intervention, principalement entre Maglaj – Doboj – Doboj Jug, précise le ministère de la Défense à Sarajevo. Plus de 650 soldats, 80 véhicules, 36 bateaux, deux bus, des engins de génie, des camions et des ambulances sont également mobilisés.

L’armée et la protection civile slovènes en soutien

Les Slovènes ont, de leur côté, envoyé ce vendredi (16 mai) deux équipes de secours, l’une vers la Serbie, avec deux pompes et 19 membres de la protection civile, l’autre en Bosnie-Herzégovine av deux unités avec les bateaux de sauvetage et 12 membres de la Protection civile, un hélicoptère des Forces armées slovènes et un hélicoptère de police. En Serbie, selon les informations de la protection civile serbe, trois personnes sont décédées. Et les précipitations, en cours depuis le 12 mai , devraient continuer avec une forte intensité jusqu’à la nuit de samedi précise la météo slovène.

(Mis à jour sam. 17 mai) Les 4 hélicoptères d’EUFOR ont mené 72 vols, évacuant 291 personnes signale la mission samedi matin. 3 camions ont durant la nuit transporter nourriture et eau pour la Croix-Rouge dans la région de Maglaj.

(Mis à jour dim. 18 mai) 11 camions de la mission ont été prêtés à l’équipe de renfort du Royaume Uni pour assurer le transport du matériel de l’aéroport de Tuzla aux zones affectées de Bijeljina. Au coucher du soleil le 17 mai, on comptait 782 personnes évacuées au cours de 155 vols aériens.

(Mis à jour lundi.19 mai) Le bilan des victimes pourrait s’alourdir. Certains médias parlent de 30 morts en Serbie, chiffre non vérifié. Un hélicoptère de la mission européenne d’Etat de droit EULEX a également été mis à disposition des forces de police serbe. Et un convoi de camions et de véhicules de la mission, transportant repas de rationnement, litres d’eau, lits et sacs de couchage est arrivé à Belgrade le 18 mai, affirme un communiqué de la mission.

(Loreline Merelle avec Nicolas Gros-Verheyde)

Comments are closed.