L’armée russe massée à l’Est de l’Ukraine pour aller en Transnistrie, Heu…

(BRUXELLES2) Tout récemment, le commandant en chef de l’OTAN, le général Philip M. Breedlove, estimait que les troupes russes massées à l’est de l’Ukraine pourraient menacer la Transnistrie, située à 800 km à l’ouest ! C’est ingénieux comme procédé de communication. En matière militaire, ca me parait plus compliqué, à moins de vouloir…. envahir l’Ukraine. Je ne suis pas un expert de la tactique militaire. Mais… Cela me fait penser à certaines guerres franco-allemandes, où on craignait l’arrivée des Allemands par l’Est car ils massaient des troupes alors qu’il était si facile de passer par le plat pays au nord. Je ne connais pas l’est de l’Ukraine mais je connais un peu la Transnistrie et Odessa pour y avoir parcouru quelques routes (*).

Regardons les cartes…

Faites l’exercice, prenez une carte, traverser toute l’Ukraine, pour envoyer des troupes en Transnistrie ne parait pas vraiment l’idée la plus géniale de prime… Tout d’abord, car il y a déjà des troupes russes en Transnistrie qui contrôlent sans trop de problème cette étroite bande de territoire. Ensuite, si on veut en acheminer d’autres, ou effectuer les relèves (qui peuvent être aujourd’hui problématiques), il parait plus simple de partir de Crimée, plus proche, de débarquer à proximité d’Odessa, à Illichivs’k et d’enfiler ensuite la route M14 (double voie locale) qui est distante de quelques dizaines de km de la Transnistrie. Au passage, on coupe l’étroite partie du territoire ukrainien en bordure de la Moldavie, pas loin de la Gagaouzie, et on encercle un peu Odessa. Après qu’il y ait un mouvement qui parte de l’Est, et un autre de l’Ouest, c’est de la tactique militaire. Et cela me dépasse 🙂

Carte TiraspolOdessaCrimée

(*) Lire le reportage fait en 2008