Un élu local (serbe) de Mitrovica nord assassiné. Eulex enquête

(B2) Dimitrije Janićijević, conseiller municipal de Mitrovica Nord (Kosovo), a été assassiné au Kosovo cette nuit. Il a été atteint de plusieurs balles tirées d’une voiture à l’arme automatique, devant son domicile. Il est décédé avant son arrivée à l’hôpital de Mitrovica. « Nous avons tenté la réanimation, qui a duré plus d’une demi-heure, mais sans succès, et sa mort a été constatée officiellement à 1h13 », a indiqué à l’Agence Tanjug, le directeur de l’hopital Mitrovica. Janićijević était père de 3 enfants et sa femme en attendait un quatrième. Il était membre du parti libéral indépendant (SLS) et s’était présenté aux dernières élections à la mairie de Mitrovica-Nord. Un parti qui prône le dialogue avec les Kosovars et avait signé un accord de coalition avec H. Thaci, le Premier ministre serbe.

Une enquête d’Eulex

La task force spéciale d’enquête de Eulex Kosovo a été dépêchée sur les lieux et mène les premières investigations en liaison avec la police du Kosovo (KP). Une autopsie a été commandée, effectuée à l’hopital de Pristina et un appel à témoin a été lancé. La Haute représentante a réagi dans l’après-midi par un communiqué de presse adressant des condoléances à sa famille et à ses amis. Catherine Ashton a indiqué attendre une « rapide enquête sur ce meurtre afin que ses auteurs soient traduits en justice ». « Tout usage de la violence est complètement inacceptable » a-t-elle indiqué (télécharger ici).

Des réactions multiples

(maj) Tout en adressant ses « sincères condoléances » à la famille, le Représentant spécial de l’Union européenne, Samuel Žbogar, a mis en valeur « la situation très complexe du nord du Kosovo »  et a appelé mercredi « les citoyens de Mitrovica nord de toutes les communautés, les forces du Kosovo (…) et les représentants internationaux (…) à travailler ensemble pour désamorcer les tensions ».  Coté serbe, le Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Ivica Dacic a condamné « très durement l’assassinat » et  a appelé à sa « résolution immédiate » (télécharger ici). Côté kosovar, l’acte est également « condamné » (télécharger ici)

Commentaire (NGV) : c’est un coup dur pour le processus de paix et de rapprochement entre Pristina et Belgrade, alors même que devait se tenir une réunion à Bruxelles sur la nouvelle tenue d’élections à Mitrovica Nord. Lire : Mitrovica nord continue de semer la zizanie entre Belgrade et Pristina

 

Loreline Merelle

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise